Poster un message

En réponse au message :

Décès de Jacques Marin, prêtre aux multiples victimes

Le mardi 29 octobre 2019

« Un comportement affectif et relationnel corporel », c’est ce qui est reproché dans le décret qui retire au père MARIN la possibilité de confesser. Le décret considère cela comme une « erreur » qu’il est possible d’avoir pour l’exercice du charisme de guérison mais pas pour la confession. D’ailleurs si le droit de confesser lui a été retiré, je remarque que celui de la prière de guérison ne lui a pas été interdit. Le décret ne semble donc pas considérer les gestes du père MARIN comme étant de l’ordre de l’attouchement sexuel, sinon cela semblerait dire qu’il est possible de faire subir à quelqu’un des abus sexuels dans le cadre de la prière de guérison mais pas dans celui de la confession ( ce qui est totalement absurde). D’autre part pourquoi considérer comme « une erreur »le contact physique et l’affection ? Est ce que nous ne sommes pas là dans le puritanisme que j’évoquais plus haut , dans la méfiance par rapport à tout contact corporel ? Très paradoxalement, alors que nous vivons dans un monde à la sexualité débridée nous confondons la tendresse et l’érotisme…..C’est cela que je trouve très triste….

.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)