Poster un message

En réponse au message :

Décès de Jacques Marin, prêtre aux multiples victimes

Le mardi 5 novembre 2019

Bonjour Claire, Afin de vous répondre j’ai consulté des définitions du terme « crédible ». Je lis :« Qui peut être cru, qui est vraisemblable… » Et comme synonyme de ce terme je trouve« plausible, vraisemblable, fiable…. » Est ce que cette crédibilité, ce caractère plausible et vraisemblable suffit pour déclarer quelqu’un de coupable ? Ce terme laisse une connotation d’incertitude. Et lorsqu’il y a une part d’incertitude, peut on décemment affirmer que quelqu’un est coupable ? En tout cas, le droit français donne toujours le bénéfice du doute à l’accusé. Evidemment un témoignage est important et doit être pris en compte, mais à mon sens il ne suffit pas. Et le nombre de témoignages n’est pas non plus une preuve de culpabilité. Il y a de nombreux exemples dans l’histoire, où des personnes qui avaient lancé des accusations en donnant des détails très précis ont reconnu par la suite avoir menti. Je vous invite à regarder le film « Les risques du métier » qui raconte, un fait réel : celui d’un instituteur accusé à tort de viol et d’abus sexuels sur un groupe d’adolescente de sa classe. La première, amoureuse de lui, avait fait croire à une agression sexuelle pour se venger de l’instituteur qui avait refusé ses avances. Apprenant que l’instituteur était en garde à vue, suite à ces accusations, une seconde jeune fille, enceinte d’un employé agricole travaillant pour son père a accusé l’instituteur de l’avoir violée ( ce qui justifiait sa grossesse). Apprenant cela, de très nombreuses autres élèves ont accusé ce malheureux, d’abus sexuel, parce qu’elles voulaient elles aussi, qu« il leur arrive quelque chose »( Je les cite). On pouvait dire, là aussi, que la parole s’était libérée, mais cette parole était mensongère. Cet instituteur a été emprisonné, son nom a été sali dans les journaux. Il a m^me failli avouer un crime qu’il n’avait pas commis, épuisé par ce lynchage. Si on s’en était tenu à ces témoignages déclarés « poignants » qui exprimaient une « immense souffrance » disait les journaux, il serait certainement resté derrière les barreaux. Vous dites « Bien sûr un procès aurait été préférable ». Je ne dirai pas procès, mais d’abord enquêté judiciaire. Car le procès, il se fait( malheureusement) il est avant tout médiatique et s’adresse à l’opinion publique. Ce procès se fait sans que l’on entende jamais, le parti de la défense et le point de vue de l’accusé. L’enquête judiciaire, n’est pas « préférable », elle est incontournable et indispensable pour révéler la culpabilité de quelqu’un. Accuser quelqu’un de viols ou d’abus sexuels est une chose trop grave pour qu’on le fasse en faisant l’impasse sur l’enquête judiciaire. L’éluder et médiatiser ce qu’on appelle « des révélations » sans enquête est tout bonnement scandaleux. Et aujourd’hui on se permet de juger des morts pour des faits remontant à plus de 30 ans pas dans le cadre d’une enquête judiciaire ( car c’est totalement illégal), mais dans le cadre de "commissions’. Comment peut on mener de telles procédures alors que l’on sait qu’il n’y aura pas d’entretien contradictoire ( à moins de faire parler les morts !!!!) J’ai appris que le père FINET, mort, je crois à dans les année 80, va faire l’objet d’une telle commission suite à de récentes accusations d’abus sexuel. Je crois que nous prenons hélas le chemin des Etats Unis, la fameuse affaire des abus sexuels de PHILADELPHIE a été faite avec des accusés dont une grandes partie étaient décédés ( et une grande partie des plaignants aussi d’ailleurs). Il me faudrait encore beaucoup de temps pour vous répondre. En tout cas, merci d’exprimer votre désaccord comme vous le faites, sans me faire de procès d’intention et sans diaboliser ma démarche. J’apprécie !

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)