Poster un message

En réponse au message :

Décès de Jacques Marin, prêtre aux multiples victimes

Le mercredi 6 novembre 2019

L’affectivité dans le Renouveau Charismatique est complètement dévoyée, manipulée à des fins de contrôle totalitaire dont le contrôle sexuel des personnes. Ca fait partie des bases du Renouveau Charismatique. C’est une religion de l’affectivité mise en scène et complètement dévoyée. Beaucoup de croyants en souffrance affective s’y laissent piéger en croyant mordicus qu’ils seront ainsi plus près de Dieu. Mais c’est une illusion. Qui les conduit à se mettre tout entiers sous la domination totalitaire et parfois sexuelle de clercs manipulateurs et pervers.

Il s’agit au départ de manipulation mentale pour parvenir à faire croire que la sexualité d’un prêtre, d’un responsable communautaire est sacrée et que l’acte sexuel de ce prêtre, de ce responsable relève du divin et donc que la victime doit accepter cet acte sexuel comme s’il s’agissait de Dieu lui-même. Que dit le clerc à sa victime, à ses victimes ? Que son sperme est divin et qu’à travers lui, c’est le sperme de Dieu qui vient remplir la victime de grâces et de dons divers et variés. Le clerc criminel se divinise et divinise son sperme, sa sexualité. Et il le fait d’autant plus facilement qu’il a été éduqué selon le principe que sa fonction cléricale le met à part de la société et qu’il ne relève plus d’une quelconque justice pénale civile mais d’une justice divine. Autrement dit, qu’il n’a plus aucun compte à rendre en cas de dérives, de crimes. Il se voit et est entretenu comme omnipotent comme omniscient. La tentation de se rendre maître de nombre d’enfants, de femmes, d’hommes persuadés d’être face à une figure sainte, sacrée, est très forte. Marin est devenu une figure charismatique pour certaines communautés. Il avait une personnalité charismatique, il avait une certaine légitimité et proximité avec les croyants du fait d’avoir été prêtre-ouvrier ; et il a fini par croire qu’il était réellement un demi-dieu qui pouvait se permettre d’attenter à l’intégrité physique, sexuelle de différentes personnes sans que quiconque puisse s’opposer à cela. Il rapportait beaucoup d’argent et d’adeptes au clergé. Le clergé en retour protégeait Marin et lui permettait de vivre une sexualité sans limites. Le clergé a fait ça aussi avec Maciel et avec combien d’autres prêtres qui abusaient, violaient hommes, femmes, enfants ? Le clergé continue d’agir ainsi. Parce qu’il considère que le clergé masculin peut tout se permettre et que le crime sexuel n’en est pas vraiment un puisque le clergé a reçu une onction divine. Mais, parce que les victimes parlent, parce que la société civile ne veut plus que ces crimes passent sous silence et portent de plus en plus plainte contre le clergé, le clergé sent bien que le vent tourne et il est obligé peu à peu à sinon punir ses clercs criminels, au moins à les éloigner et à les mettre au vert jusqu’à leur mort, à ralentir les procédures judiciaires, ce qui a été fait pour Marin et ce qui est fait depuis des décennies par rapport à énormément de clercs criminels. Tout est fait en terme de système clérical pour que le moins de clercs possibles soient inquiétés au plan pénal et judiciaire.

Marin est depuis longtemps poursuivi pour crimes sexuels. Ce n’est pas une procédure qui s’est enclenchée à son décès. Elle a été mise en place il y a des années et voilà des années que des victimes font le siège de différents évêchés pour que Marin soit jugé pour crimes sexuels. Hélas, il a été protégé par le clergé pour que ces procédures n’arrivent pas avant son décès. Différents évêques et diocèses ont permis cela. Par esprit de corps, et puis on ne tue pas la poule aux œufs d’or.

C’est cela qui est reproché au clergé. D’avoir protégé un criminel sexuel et rendu la justice pénale inopérante avant son décès. Et ce qui est reproché à Marin n’est pas son affectivité mais des crimes sexuels.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)