Poster un message

En réponse au message :

Les deux expertises ou l’inventaire des décombres - Le billet du père Vignon

Le vendredi 13 mars 2020

Bonjour Père Vignon,

Merci de vos posts et des éclairages qu’ils apportent. J’ai une question pour vous : comment situez-vous les communautés « nouvelles » dans le sillage de ces révélations ? J’ai l’impression qu’un toile d’araignée commence à être mise au jour, c’est à dire que plusieurs « cas » considérés comme isolés pourraient très bien être liés.

Xavier Le Pichon, qui a fait découvrir le Renouveau Charismatique aux futurs fondateurs de l’Emmanuel, était aussi un proche de Thomas Philippe, Georges Finet , très proche de Marthe Robin, est mis en cause, et un prêtre de l’Emmanuel chargé du procès en canonisation de Marthe Robin a « posé des gestes contraires à la chasteté » comme en dit en langue de buis (on remarquera que la chasteté du prêtre pénitent est seule concernée, la victime n’existe pas dans ce type de formulation).

Actuellement, trois prêtres de l’Emmanuel sont mis en cause, mais la plupart des membres de cette communauté semblent l’avoir découvert dans la presse : les communiqués officiels ne se laissent pas trouver sur le site, il faut passer par un moteur de recherche.

Une dernière remarque : certains se demandent pourquoi avoir attendu la mort de Jean Vanier, le « pauvre », il ne peut plus se défendre. Personnellement, j’ai plutôt l’impression que l’enquête a été menée le plus tard possible : le « veinard », il a échappé à la justice des hommes ! Je me demanderais plutôt pourquoi elle n’a pas été faite plus tôt.

J’espère également que la responsabilité des dominicains sera évaluée, quand on voit comment ils ont protégé tel exégète prédateur, on ne serait pas étonné qu’ils aient eu connaissance des faits il y a longtemps.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)