Poster un message

En réponse au message :

Les deux expertises ou l’inventaire des décombres - Le billet du père Vignon

Le mercredi 25 mars 2020

Le P.Vignon a entièrement raison. Il s’agit bien d’une adhésion sectaire (occulte) à une doctrine perverse qui a diffusé par l’intermédiaire des philippe chez Jean Vanier et les communautés de l’Arche et de St Jean (probablement aussi chez les soeurs de Bethléem). Que cela soit mis à découvert est encourageant : la vérité finit pas être découverte. Que cela ait mis plus d’un demi-siècle, avec tant de dommages collatéraux, est un peu effrayant. Bien sûr, un certain bien a été fait, mais moyennant tant de dommages subis chez tant de personnes qu’un juste bilan est impossible à faire à ce jour. Les « grands » Philippe se présentaient comme des intellectuels de haute volée, en réalité, plus ou moins marginaux, et d’autant plus adulés par leurs nombreux disciples qu’ils étaient revêtus de l’aura des « justes injustement persécutés » pour leur rigueur doctrinale (thomiste) sans faille. C’est sous cet aspect qu’ils ont ralliés des adeptes de la vieille France secrètement affligés d’avoir perdu leurs anciennes prérogatives dans la société actuelle. En fait, la prétendue rigueur doctrinale n’était que banalités peu élaborées et non recyclées, opposées à tout ce qui pouvait sembler de prés ou de loin modernisé. Les écrits de M.D.Philippe ne valaient pas tripette sauf sur l’« amour d’amitié »où ils prenaient feu comme les hérésies les plus abracadabrantesques et délirantes. Et c’est ainsi que les Philippe entendaient renouveler l’Eglise de France (et même du monde) ! On sait que Thomas Philippe passait pour un grand érudit, alors qu’il a passé la majeure partie de sa vie à ne plus rien faire intellectuellement sinon des accompagnements spirituels avec exercices corporels à l’appui, ce qui ne devait pas le fatiguer plus que ça . Quant au milieu Jean Vanier, que j’ai personnellement fréquenté, les termes dithyrambiques qui avaient cours relativement aux personnes handicapées revêtaient une insidieuse exclusive. Si on ne témoignait pas de sentiments aussi extasiés, on passait pour n’avoir rien compris de ce qu’ eux avaient compris. Cet exclusivisme m’avait mis la puce à l’oreille et je m’étais éloigné de ce milieu à cause de cela. Tout cela dénotait qu’ils croyaient pouvoir changer l’Eglise tout en gardant par devers soi, bien cachées, des thèses et des pratiques sulfureuses qui les mettaient au-dessus des autres, alors que, tout simplement, ils les trompaient et avec eux tous ceux qu’ils engageaient dans leur sillage, beaucoup de monde.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)