Poster un message

En réponse au message :

Dans les yeux d’Olivier : mercredi 15 avril, 22h45

Le vendredi 24 avril 2020

Merci Françoise pour ton opinion, que je partage entièrement. Parce que, dans l’église, tout se tient, de bas en haut et de haut en bas. Les Communautés et Mouvements déviants ne sont que les derniers maillons de l’abus de pouvoir exercé par l’église elle-même sur les corps et les consciences. Il suffit de relire l’histoire de l’église et les propos tenus encore récemment par le pape François (« Au peuple de Dieu, il faut donner la nourriture solide de la foi, ne pas nourrir le peuple de dieu avec des questions disputées. Que la dimension du relativisme, disons-le ainsi, qui fera toujours partie de la discussion, reste entre les théologiens, mais ne jamais l’apporter au peuple parce qu’alors le peuple perd son orientation et perd la foi. Au peuple, il faut toujours donner la nourriture solide qui alimente la foi. ») J’en ai déjà fait part à Xavier, que j’apprécie réellement et que j’ai déjà eu l’occasion de rencontrer autour de son livre relatant sa mésaventure sordide chez les Légionnaires du Christ. Mais sa "profession de foi", malgré et envers tout ce qu’il a subi me reste en travers de la gorge… Il n’est évidemment pas le "méchant" comme il le dit, à juste titre, dans le reportage, mais ce n’est pas une raison suffisante pour demeurer dans un système clérical éminemment pervers et misogyne, dont l’ADN est la soumission des fidèles, l’omerta et sa réputation millénaire au détriment même de ses victimes. Cette église est un scandale absolu, que l’on ne saurait résoudre par un tour de passe-passe énoncé encore trop souvent par les catholiques : "Nous sommes l’église !" Il ne suffit pas de l’affirmer pour avoir un quelconque poids, mais à rester encore et encore dans pareil système on le fait perdurer encore et encore. Je crois, pour ma part, qu’il est plus que temps que chacun et chacune prenne enfin sa vie en main, s’autonomise, et cesse d’être encore et toujours sous l’emprise d’une église décadente, dont ni la morale ni la doctrine ne sont des exemples à suivre. C’est ce que j’ai tenté de relater récemment au travers d’un billet sur mon blog, parce que si certains croyants continuent à avoir "mal à leur église", moi j’ai mal pour eux, en constatant qu’ils restent encore et malgré tout ce qu’ils ne peuvent plus ignorer aujourd’hui…

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)