Poster un message

En réponse au message :

Réponse à Françoise

Le mercredi 13 mai 2020

Françoise

Je ne suis pas plus convaincue par votre message autant sur le fond que sur la forme

Sur le fond, c’est beaucoup trop réducteur et manichéen. Faire de l’Eglise tout entière et ce, depuis le 4e siècle, sans aucune nuance, et sans tenir compte des mœurs du temps, ni d’aucune autre considération historique ou spirituelle, une organisation mafieuse et criminelle fondée et gouvernée exclusivement dans le but de promouvoir et légitimer les crimes les plus horribles et les plus abjects, me paraît totalement irrationnel. Excusez - moi. Mais c’est plus proche de « Dan Brown » que d’une véritable analyse historique.

Que l’Eglise ait légitimité des crimes, des structures d’exploitation et de domination, et soutenu dans sa peur du communisme, des régimes d’extrême droite, se soit alliée, pour la presque totalité de l’Episcopat, à la « révolution nationale « , personne ne le nie.

Mais, pour les besoins de votre démonstration, vous ne tenez aucun compte de ce que le Christianisme, qui n’aurait pas été transmis à l’ Occident sans l’Eglise, a apporté à la civilisation humaine. Autrement, le message de l’Evangile ( que le Christ ait existe ou non, que son message ait été transformé ou non) ne serait pas parvenu jusqu’à nous.

La foi ( je ne sais trop ce que vous mettez sous ce mot dans cette démolition systématique et peu importe ) a besoin de structures et de modes de transmission. Une idee de Dieu vient d’une culture particulière basée jusqu’à présent sur une religion (même si on n’appartient plus à cette religion ) et ne surgit pas à partir de rien.

Vous ne tenez aussi aucun compte des aspirations spirituelles et des réalisations humaines authentiques des croyants qu’elles soient humanitaires, artistiques, philosophiques, scientifiques. . Pour ce qui est de la psychologie des croyants, la foi ne se transmet pas uniquement par la violence mais rejoint une aspiration très profonde du cœur humain qui peut, hélas, dériver en besoin d’adulation et de vénération excessive d’une personne ou d’un groupe. ( voir Nietzsche et sa description du « besoin de vénération » ou Freud et « le désir inconscient d’un Père protecteur tout puissant ) Si on regarde les régimes totalitaires ou les sectes, on voit bien ce processus à l’œuvre. Il ne s’agit absolument pas de condamner les croyants ou d’inverser les responsabilités mais d’en tenir compte. Ce n’était pas mon propos que d’accuser les croyants.

Et il ne me parait pas non plus que les hommes soient aliénés aujourd’hui et empêchés de se réaliser uniquement par le Catholicisme. Au contraire, ce serait plutôt l’aliénation matérialiste qui les entrave. Et le succès des sectes ou autres mouvements évangéliques, new age etc…ne vient-il pas du fait que leurs aspirations spirituelles ne sont pas comblées.

Sur le fond, on sent ce qui tient à votre histoire personnelle et qui vous fait tout voir à travers un prisme préétabli, vous rendant insensible à tout autre discours ou perspective, y compris la propre sensibilité des croyants et leur propre expérience spirituelle à laquelle vous déniez toute valeur en quelque sorte.

En ce qui concerne Marthe Robin et ses relations avec le Père Finet ( qui d’ailleurs n’est pas accusé de viols mais d’attouchements ),comme déjà dit, avant des informations plus précises, on ne peut raisonnablement se prononcer ni présenter des hypothèses personnelles comme des certitudes absolues.

Ceci dit, je n’ai absolument aucune idée de l’avenir de l’ Eglise ou du Catholicisme. Ce qui est important, de mon point de vue, est la vérité et la justice et tout ce qui va dans ce sens.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)