Actualité

Les foyers pour mères célibataires abominablement gérés par l’Eglise catholique irlandaise de 1922 jusqu’au crépuscule du XXe siècle font ce mercredi l’objet d’excuses officielles de l’Etat devant le parlement

Nous remercions Françoise d’avoir porté à notre connaissance les articles du Petit Bourguignon, publiés en juin, juillet et décembre 1888. Le journal régional, à l’époque, avait mené une enquête sérieuse sur des abus sexuels perpétrés au sein de la congrégation religieuse des frères de Cîteaux. Les articles (retranscrits intégralement ci-dessous) montrent que ces abus étaient déjà répandus à l’époque, et bien connus…

Dernièrement, vient de sortir en Allemagne le premier des deux volumes que l’historienne de l’Église Alexandra von Teuffenbach consacre aux abus de pouvoir et aux abus sexuels perpétrés il y a des décennies sur de nombreuses religieuses par le fondateur du mouvement apostolique de Schoenstatt, le P. Josef Kentenich (1885-1968), dont la cause en béatification est toujours en cours en ce moment.

Après la publication d’un livre dans lequel elle affirme avoir été violée par un prêtre lorsqu’elle était soeur au Carmel, Claire Maximova a été déboutée aussi bien au pénal que face à la justice canonique en 2019. Récit d’un combat harassant, dont elle dénonce les non-dits et zones d’ombre.

Au début de l’année 1950, il avait déjà fait l’objet d’une enquête par Rome. Des religieuses de sa communauté l’accusaient d’être « très manipulateur » et d’« empêcher systématiquement les sœurs d’exercer leur liberté de conscience ». La théologienne et historienne de l’Eglise Alexandra von Teuffenbach vient de publier un article basé sur la consultation de nouveaux documents dans lequel apparaît également un cas d’abus sexuel.

Connu pour accueillir une jeunesse relativement privilégiée, le Foyer de Charité de Courset, dans le Boulonnais, est sali par les agissements qu’aurait commis son fondateur, le père Michel Tierny. Le prêtre, décédé en 2011, aurait commis des abus de toutes sortes.

Telle est la décision du Saint-Siège suite à l’inspection menée par trois délégués du Pape. Les problèmes qui ont surgi concerne l’exercice de l’autorité et dans des relations compliquée avec le successeur.

Beaucoup de chrétiens catholiques fervents n’ont pas pu recevoir la communion eucharistique pendant plusieurs semaines. Certains se sont crus abandonnés de Dieu, d’autres ont protesté parfois vigoureusement pour qu’on ne les prive pas davantage. Deux exemples de l’histoire de la spiritualité peuvent nous aider à relativiser et peut-être à tirer profit spirituel de cette situation.

Communiqué de presse du Père Modérateur Moïse Ndione et du Conseil International des Foyers de Charité

Publication des conclusions de la Commission de recherches pluridisciplinaire et indépendante sur le père Finet (1898-1990)

Dans le numéro 594, d’octobre 2019, « Golias Hebdo » avait publié tout un dossier sur la façon dont la Congrégation pour les religieux (Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique) s’y prenait pour spolier les biens des Congrégations de moniales en fin d’existence, au mépris des lois de la République. Nous venons d’apprendre, de façon certaine, grâce à des religieux scandalisés, quelle est la politique menée, actuellement, par cette Congrégation.

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 190 | Tout afficher