LEGION DU CHRIST & REGNUM CHRISTI / Père Marcial Maciel

Pervers sexuel, pédophile, bisexuel, psychopate, morphinomane, faussaire, plagiaire, usurpateur d’identité, menteur, manipulateur, intriguant, incestueux, escroc, voleur, criminel, apostotat et sacrilège… et fondateur de l’une des congrégations les plus influentes de l’Eglise Catholique : les légionnaires du Christ.

Aux dernières nouvelles, la congrégation continue son petit jeu, et malgré quelques effets d’annonce, les victimes d’abus sexuels du Père Marcial Maciel attendent toujours que la Légion du Christ leur rende justice.

J’ai eu la joie de répondre jeudi soir aux questions de Pascal Hubert, pour sa chaîne YouTube. Dans cette longue interview, j’évoque, à partir de mon histoire personnelle, mes réflexions concernant la gestion des dérives sectaires au sein de l’Eglise Catholique.

Par Xavier Léger Chers lecteurs et amis de ce site internet, j’ai la joie de vous annoncer que j’ai été interviewé par Olivier Delacroix pour son émission « Dans les yeux d’Olivier » qui sera diffusée ce mercredi 15 avril 2020, en deuxième partie de soirée.

La réponse du cardinal n’a pas été celle à laquelle Yolanda Martínez s’attendait, ni qu’elle pouvait accepter.

Non, c’est une blague. Vous n’imaginez quand même pas que les dirigeants de la Légion du Christ se préoccupent du sort des anciens membres (infidèles) ! Le responsable de ce site, Xavier Léger, a été contacté il y a quelques jours par un représentant de la congrégation. Surréaliste.

Le chapitre général des Légionnaires du Christ s’est ouvert lundi 20 janvier à Rome dans un climat de scandale. L’influence des proches de Marcial Maciel dans la congrégation reste forte, comme vient de le révéler une nouvelle affaire de pédocriminalité mettant au jour un « réseau de couverture ».

L’association américaine ReGAIN (une association fondée par d’anciens membres de la Légion du Christ) vient de publier sur son site internet un article qui récapitule l’affaire du père Fernando Martínez. Vous trouverez ci-dessous la traduction de cet article en français.

Deux victimes du père Fernando Martínez accusent la congrégation de continuer à fonctionner comme une « structure mafieuse »

Jason Berry vient de signer il y a quelques jours deux nouveaux articles qui ont été publiés dans le National Catholic Reporter. Je publie ici l’édito du journal, ainsi que la première partie de l’article en question. La question que Jason Berry soulève, et qui n’est pas des moindres, c’est celle des (...)

Des actes et des abus sexuels, mais également des violences psychologiques afin d’empêcher les enfants de parler à leurs parents lorsqu’ils retournaient chez eux quelques jours.

Revenir en haut