POINT COEUR / Père Thierry de Roucy

Après avoir longtemps bénéficié de hautes et complaisantes protections et du soutien inconditionnel de certains médias catholiques, après les longues tentatives de l’Eglise pour corriger ses graves dérives (dont les prémices avaient très tôt et vainement dénoncés par des lanceurs d’alertes), l’œuvre Points-Cœur vient de couper tout lien avec l’Eglise catholique.

Combien laisse-t-elle derrière elle de vies abîmées, de générosités et d’enthousiasmes entraînés dans une impasse ?

Il fondatore dimesso dallo stato clericale il 22 giugno 2018, dissolto il ramo sacerdotale

Con un comunicato del 17 luglio 2018, la Conferenza dei vescovi francesi ha confermato che, per decisione della Santa Sede, padre Thierry de Roucy è stato dimesso dallo stato clericale e il ramo sacerdotale di PuntoCuore è stato dissolto.

Thierry de Roucy, fondateur de l’œuvre Points-Cœur, a été renvoyé de l’état clérical. Une décision qui vient clore un long processus juridique au sein de l’Église catholique à l’encontre du prêtre qui avait été reconnu coupable en juillet 2011 d’abus de pouvoir, d’abus sexuel et d’absolution du complice.

Suite aux questions qui lui ont été posées, la Conférence des évêques de France souhaite apporter les explications suivantes concernant des décisions récentes relatives à l’œuvre Points-Cœur, sur la base d’informations confirmées par le diocèse de Fréjus-Toulon qui, avant de communiquer lui-même attend de faire le point avec les responsables de Points-Cœur sur la portée canonique et pastorale de ces décisions.

Una etapa importante para Puntos Corazón : El fundador fue expulsado del estado clerical desde el 22 de junio de 2018

Une étape importante pour Points-Cœur : On apprend que le fondateur a été renvoyé de l’état clérical le 22 juin 2018. Vous trouverez ci-dessous une note de synthèse sur l’ensemble de cette affaire.

Le curé, sorte de gourou catholique, a été condamné en 2011 par un tribunal religieux pour abus sexuel et abus de pouvoir, mais refuse de se plier aux décisions de l’institution.

Le père de Roucy, fondateur de Points-Cœur, reconnu par l’Eglise coupable d’abus de pouvoir ecclésiastique, abus sexuel et absolution du complice, ne se sent pas engagé par les décisions de la justice ecclésiastique. C’est ce qu’il exprime dans un droit de réponse au Courrier picard publié le 24 mars 2016 à la suite d’un article qui lui avait été consacré dans ce journal le 7 mars 2016 sous le titre Le prêtre trublion sanctionné.

Communiqué du collectif Appel de Lourdes 2013

Ayant pour but de faire entendre la voix des victimes de dérives sectaires de communautés catholiques, le collectif Appel de Lourdes 2013 est notamment à l’écoute de personnes ayant profondément souffert des pratiques de Points-Cœur.

L’édition du 16 février dernier de La Croix a signalé la « suspense a divinis » que Mgr Dominique Rey vient de prononcer à l’égard du P. Thierry de Roucy, prêtre de son diocèse et fondateur de l’œuvre Points-Cœur. Ce nouveau développement dans une affaire qui n’a fait que trop durer depuis des années et a écrasé quantité de vies pose des questions passablement nombreuses qui laissent le lecteur sur sa faim :

Articles : 0 | 10 | Tout afficher