Actualité

Le provincial de France des Dominicains a annoncé le 22 février dans un communiqué officiel qu’il créait deux groupes de travail interdisciplinaire pour mettre à jour d’une part l’historique de l’affaire Philippe-Vanier et d’autre part les dérives théologiques qui ont permis de créer un tel scandale. On ne peut que saluer cette initiative et encourager les experts à investiguer en profondeur.

Le pape François, en acceptant la démission du cardinal Philippe Barbarin, met fin à une insupportable tragi-comédie. Je l’en remercie vivement. Comme je ne suis pas tenu au langage diplomatique des communiqués officiels, je peux dire de façon simple ce que pensent nombre de concitoyens et de chrétiens : le pape dit Tintin à Barbarin.

L’ancienne présidente d’Irlande, Mary McAleese, a écrit au Pape François pour lui dire qu’elle quitterait l’Eglise catholique « s’il s’avérait que le Saint-Siège n’a rien fait pour protéger les membres de la communauté de L’Arche. »

Elle affirme que l’Eglise aurait du avertir les gens des « activités prédatrices connues » du fondateur de la communauté, Jean Vanier, et de son mentor, le prêtre dominicain Fr Thomas Philippe.

On connaissait les turpitudes du frère dominicain Thomas Philippe et le lien jamais démenti qu’entretenait avec lui le célèbre Jean Vanier dont l’œuvre en faveur des handicapés mentaux forçait l’admiration de tous.

Des religieuses abusées par des prêtres, par des évêques, voire par d’autres religieuses. Tel est le prochain Rubicon que l’Église catholique doit franchir, après les affaires de pédophilie cléricale. Et cette fois, il semble que le Saint-Siège soit disposé à agir. C’est en tout cas ce qu’a affirmé le cardinal Joao Braz de Aviz dans une interview au magazine Donne Chiesa mondo, une revue mensuelle publiée avec L’Osservatore Romano.

François a décidé de lever le secret pontifical, une obligation de silence absolu, dans le cas des affaires d’abus sexuels commis sur des mineurs.

Dans un livre publié à L’Harmattan, une ancienne religieuse raconte l’emprise psychologique et spirituelle dont elle estime avoir été victime de la part du fondateur des Fraternités monastiques de Jérusalem. Un récit pris très au sérieux par les « moines et moniales dans la ville », qui lancent un appel à témoignage, annonce à La Vie le prieur général, Frère Jean-Christophe Calmon.

Déterminés à affronter la crise que l’Église traverse jusque dans ses racines, une centaine de supérieurs de communautés religieuses se sont retrouvés avec des victimes et des psychothérapeutes, lundi 9 décembre à Paris. À l’initiative de la Corref, ils ont réfléchi aux ressorts de l’abus spirituel, aux moyens de le prévenir et d’aider les victimes à se reconstruire.

Schönborn prend ses distances vis-à-vis des analyses du Pape émérite selon lesquelles la cause des abus seraient liée à la crise de 1968. Il attaque ensuite l’ancien secrétaire d’Etat du Vatican, Angelo Sodano.

Le cardinal Barbarin quittera Lyon. C’est la remise importante que la bonne ville de Lyon a gagnée pour le blackfriday de ce 29 novembre 2019.

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 180 | Tout afficher