Publications

Le bandeau en sous-titre est : « Témoignage sur l’emprise de l’Eglise et des Sectes ».

Nous avons rencontré Michèle-France Pesneau à l’occasion de la publication de sa biographie aux Éditions Golias : L’Emprise. Michèle-France Pesneau, ancienne carmélite, a été victime des deux frères Philippe. Elle est l’une des premières victimes à avoir dénoncé publiquement ses agresseurs.

Vous trouverez ci-dessous une excellente recension par René Poujol du livre d’Anne Mardon paru le mois dernier aux éditions L’Harmattan : « Silence dans l’Eglise, par action et par omission ».

Excellent article d’investigation d’Emilie Lanez, à lire sur le site de Paris Match : Marthe Robin, sainte ou tricheuse ?

En ce moment, où se discute la cause de béatification et de canonisation de Chiara Lubich, fondatrice du Mouvement des Focolari, il nous a semblé indispensable de faire connaître ce témoignage et les réactions qu’il a suscitées, notamment auprès de certains Jésuites éminents et d’autres théologiens, juges, etc., au sein même de l’Église.

Face aux abus dans l’Église, le chantier qui s’ouvre est immense. Parmi ces chantiers, il y a celui, encore inexploré, du travail théologique.

Interview de Sophie Ducrey pour la sortie de son livre « ETOUFFEE », le 5 septembre, aux éditions Tallandier.

Scandale après scandale, l’Église défraie la chronique. On se demande chaque fois si on a enfin touché le fond. Jusqu’à la prochaine vague. La crise ne fait que commencer, car les abus sexuels ne sont que la partie émergée de l’iceberg. La partie cachée, celle dont on commence enfin à parler un peu, ce sont les abus de pouvoir, qui conditionnent toutes les autres formes d’abus. Ces abus ont des caractéristiques particulières quand ils se produisent au sein d’une communauté religieuse : c’est ce qu’on appelle les « abus spirituels ». Et c’est de cela dont nous avons voulu parler dans ce livre.

Jeune Ukrainienne –elle a 16 ans- Claire Maximova se convertit au catholicisme lors de la célébration de la nuit pascale. La splendeur liturgique rejoint ses plus profondes aspirations. L’adolescente, au caractère bien trempé, amoureuse de la vie, savoure cette joie nouvelle, ce sens donné à toutes choses et aime à gagner l’église pour suivre la messe, se confesser. Mais sa mère ne veut pas entendre parler de toute cette histoire. Si sa fille continue, elle la mettra dehors. Alors Claire ira dans un monastère. Que faire ? « Comment dois-je vivre ? », se demande la jeune fille. Au Carmel ?

Petit partage sur un livre qui montre comment, lorsque l’on est vulnérable – et on l’est tous un jour ou l’autre – on peut facilement se faire avaler tout cru par un mouvement à dérives sectaires.