Actualité

Grâce à l’impulsion décisive de La Parole libérée, les abus sexuels en Eglise sont sortis de l’ombre et ils occuperont encore longtemps, qu’on le veuille ou non, la vie de l’Eglise catholique en France et ailleurs. Mais il existe une autre sorte d’abus, dont on tarde encore à prendre conscience, c’est l’abus spirituel.

Les collectifs de victime sont très critiques alors que les évêques réunis à Lourdes ont voté le principe d’une « somme forfaitaire » à verser à celles et ceux qui ont été abusés dans le passé par des clercs pédophiles et dont les affaires sont prescrites.

C’est sans doute le meilleur film jamais réalisé sur les dérives sectaires en contexte religieux. En signant ce film, Sarah Suco nous a fait un gros cadeau. Elle a donné la voix aux milliers de victimes des communautés déglinguées, qui peinent parfois à comprendre et à expliquer le mécanisme des abus psychologiques et spirituels, tant cet abus est insidieux, pervers, complexe. Le film montre toutes les étapes, depuis l’embrigadement jusqu’à la perte totale de liberté intérieure. Vous trouverez ci-dessous la liste des avant-premières, si vous souhaitez assister au film et participer à une rencontre avec la réalisatrice ou quelques uns des acteurs.

Camille, 12 ans, passionnée de cirque, est l’aînée d’une famille nombreuse. Un jour, ses parents intègrent une communauté religieuse basée sur le partage et la solidarité dans laquelle ils s’investissent pleinement. La jeune fille doit accepter un mode de vie qui remet en question ses envies et ses propres tourments. Peu à peu, l’embrigadement devient sectaire. Camille va devoir se battre pour affirmer sa liberté et sauver ses frères et sœurs.

Cet ancien prêtre-ouvrier, qui eut un immense rayonnement au sein du Renouveau charismatique, est décédé le samedi 12 octobre à l’âge de 90 ans. Il laisse derrière lui au moins une douzaine de victimes d’agressions sexuelles.

Le Conseil d’Administration de l’AVREF réuni à Paris le 5 octobre dernier s’inquiète fortement de la dissolution annoncée de la MIVILUDES par les Pouvoirs Publics. Voici leur communiqué de Presse.

(Melbourne) La justice australienne a confirmé mercredi en appel la condamnation du cardinal George Pell, naguère l’un des prélats les plus puissants du Vatican, pour viol et agressions sexuelles sur deux enfants de chœur dans les années 1990, un arrêt accueilli avec émotion par une victime.

Un nouveau scandale majeur secoue le Chili, et cette fois ce sont les jésuites qui sont atteints. Renato Poblete Barth, icône de la solidarité envers les pauvres (mort en 2010), est rattrapé par une dénonciation publique émanant d’une femme, Marcela Aranda Escobar, qui a subi de sa part, et de ses complices, d’effroyables outrages. L’enquête, menée par les jésuites, a découvert au moins 22 victimes sur une période de 48 ans. Que va-t-il encore rester de l’Église catholique au Chili ?

Suite au délibéré du Tribunal de Grande Instance de Caen qui a prononcé la relaxe du président de l’association Notre Dame Mère de la Lumière, l’association Tocsin a rédigé un résumé de toute l’affaire.

Mardi 2 octobre 2018, le tribunal de Caen (Calvados) a renvoyé le procès d’un médecin soupçonné de dérives sectaires au 22 janvier 2019. Explications.

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 170 | Tout afficher