Mercredi 18 décembre 2013

Aymeri Suarez-Pazos, nouveau président de l’Avref

Le conseil d’administration de l’Aide aux victimes des dérives de mouvements religieux en Europe et à leurs familles ( Avref) a nommé, samedi 14 décembre, Aymeri Suarez-Pazos comme nouveau président. Il en était jusque-là vice-président.

Âgé de 42 ans, Aymeri Suarez-Pazos, ingénieur de formation, metteur en scène et manager de compagnie théâtrale, père de deux enfants, est lui-même ancien membre numéraire de l’Opus Dei qu’il a quitté après 14 années pour, dit-il, « mener sa vie d’homme libre et diriger lui-même sa conscience ».

Aymeri Suarez-Pazos est l’un des signataires d’une lettre adressée à Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France, peu avant l’Assemblée plénière de novembre, pour demander à « faire entendre la parole de l’Église » sur le « douloureux sujet » des dérives sectaires au sein de différents mouvements d’Église et congrégations religieuses. Lettre à laquelle Mgr Pontier a répondu.

Soutien aux victimes et visibilité de l’association

Selon le communiqué diffusé par l’association, Aymeri Suarez-Pazos, qui remplace à ce poste Laurence Poujade, a décidé d’engager l’Avref sur deux voies : « le renforcement de l’aide à la reconstruction personnelle des anciens membres de communautés qui vivent rejetés et sans aide » ainsi que celui de « l’action publique auprès des autorités civiles et religieuses et la participation aux actions collectives visant à réclamer réparation et prévention des dommages dus aux dérives constatées ».

Fondée en 1998, l’association regroupe d’anciens membres de communautés victimes d’abus ainsi que des parents et proches de ces personnes. Elle s’est donnée pour objectif de « prévenir, informer, aider et réconforter toute personne ou son entourage, victime, directe ou collatérale, de dérives émanant de mouvements ou communautés diverses, à caractère philosophique ou religieux, notamment catholique ».

Le 6 avril prochain, l’Avref ouvre sa journée annuelle à Paris à toutes les personnes qui veulent soutenir son action.

Céline Hoyeau

Voir en ligne : http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orb…