POINT COEUR / Père Thierry de Roucy

Le curé, sorte de gourou catholique, a été condamné en 2011 par un tribunal religieux pour abus sexuel et abus de pouvoir, mais refuse de se plier aux décisions de l’institution.

Le père de Roucy, fondateur de Points-Cœur, reconnu par l’Eglise coupable d’abus de pouvoir ecclésiastique, abus sexuel et absolution du complice, ne se sent pas engagé par les décisions de la justice ecclésiastique. C’est ce qu’il exprime dans un droit de réponse au Courrier picard publié le 24 mars 2016 à la suite d’un article qui lui avait été consacré dans ce journal le 7 mars 2016 sous le titre Le prêtre trublion sanctionné.

Communiqué du collectif Appel de Lourdes 2013

Ayant pour but de faire entendre la voix des victimes de dérives sectaires de communautés catholiques, le collectif Appel de Lourdes 2013 est notamment à l’écoute de personnes ayant profondément souffert des pratiques de Points-Cœur.

L’édition du 16 février dernier de La Croix a signalé la « suspense a divinis » que Mgr Dominique Rey vient de prononcer à l’égard du P. Thierry de Roucy, prêtre de son diocèse et fondateur de l’œuvre Points-Cœur. Ce nouveau développement dans une affaire qui n’a fait que trop durer depuis des années et a écrasé quantité de vies pose des questions passablement nombreuses qui laissent le lecteur sur sa faim :

Communiqué de l’Appel de Lourdes 2013
Nous venons d’apprendre que le fondateur de Points-Cœur, le père Thierry de Roucy, relevant depuis 2008 du diocèse de Fréjus-Toulon et de son évêque, Mgr Rey, vient de faire l’objet d’une suspense a divinis.

En réponse à la lettre de Mgr Rey sur la situation du père Thierry de Roucy, fondateur de Points-Cœur, le collectif « L’appel de Lourdes 2013 » publie un communiqué de presse afin d’exprimer sa perplexité quant aux mesures annoncées et son indignation quant à l’absence totale de charité à l’égard des personnes qui ont été affectées, parfois très gravement, par les dysfonctionnements de cette œuvre.

La Croix a appris mardi 9 avril que le P. Thierry de Roucy a été condamné le 21 juin 2011 par le tribunal ecclésiastique de Lyon pour abus sexuel, abus de pouvoir et absolution du complice.

L’AVREF a recueilli des témoignages accablants sur les dysfonctionnements de la communauté Points-Cœur et de son sinistre fondateur, le père Thierry de Roucy.