Le Cardinal Barreto demande que la sentence contre Luis Fernando Figari soit rendue publique

Samedi 14 juillet 2018

Le cardinal Pedro Barreto a annoncé aujourd’hui qu’il allait demander au Saint-Siège de rendre publique la sentence prononcée contre Luis Fernando Figari, chef de l’organisation catholique péruvienne Sodalicio de Vida Cristiana, qu’il a qualifié de « personne dépravée. »

« Avec la Conférence Episcopale Péruvienne, nous avons étudié avec précision les actes abominables perpétrés par Luis Fernando Figari, une personne dépravée, pour lequel le Pape lui-même, lors de son retour à Rome, a annoncé une condamnation très forte le mois prochain. »

Le cardinal a affirmé que tout avait été fait, mais que, malheureusement, il n’y avait pas eu de communication sur les avancées réalisées dans cette affaire.

« Il faut reconnaître que l’Eglise n’a pas su communiquer sur cette sentence prononcée en février 2018, et qui était pourtant très sévère. »

Le cardinal a regretté que la mesure prise contre Figari n’ait pas été rendue publique. La population a ainsi perçu que dans cette affaire aux répercussions internationales, il n’y avait pas eu de sanction exemplaire.

« Nous sommes inquiets et nous allons devoir interroger le Saint-Siège, pour savoir pourquoi cette décision n’a pas été rendue publique. »

Le cardinal Barreto a ensuite expliqué que Luis Fernando Figari n’avait pas reconnu les faits et avait fait appel, ce qui avait pour conséquence, dans une démarche canonique, de prolonger le processus.

« L’Eglise a été lente »

« En cela je reconnais que l’Eglise n’a pas seulement été lente, parce qu’une justice qui tarde n’est pas la justice ; elle n’a pas su faire en sorte que cette information soit transparente. En tant que président de la Conférence épiscopale péruvienne, nous sommes très pressés que la vérité de la sentence soit rendue publique au plus vite », a-t-il dit.

En avril 2016, le Conseil Supérieur de Sodalicio de Vida Cristiana a mis à l’écart le fondateur de cette organisation, Luis Fernando Figari, en le déclarant coupable d’abus sexuels sur mineurs, et a demandé au Vatican de déclarer son retrait immédiat de cette communauté religieuse.

Le supérieur général de la Congrégation, Alessandro Moroni, a déclaré en son temps qu’il respectait les enquêtes menées par le Vatican et le Procureur sur ce sujet, mais que, au-delà de la peine ecclésiastique ou judiciaire que mérite Figari : « Nous ne voulons pas cesser d’exprimer notre condamnation morale. »

En février de cette année, le Vatican a publié un communiqué signalant que Figari ne devrait pas retourner au Pérou et que des dispositions avaient été édictées pour l’éloigner de la vie sociale, et encore plus des membre de Sodalicio.

Il convient de rappeler que Luis Figari, selon les ordres du Vatican, vit actuellement à l’écart de la vie sociale et qu’il lui a été interdit de retourner au Pérou.

Source : https://andina.pe/agencia/noticia-cardenal-barreto-pide-se-haga-publica-sentencia-contra-luis-fernando-figari-716161.aspx

Voir en ligne : https://andina.pe/agencia/noticia-c…