Mardi 14 août 2018

950 000 € saisis chez les missionnaires

Accusée de travail dissimulé, l’association qui gère les travailleuses missionnaires de l’Immaculée s’est vue saisir 950 000 €. Certaines d’entre elles exerçaient dans le restaurant proche de la basilique de Domrémy.

On dit toujours que l’habit ne fait pas le moine. Mais dans le cas de l’affaire des travailleuses missionnaires de l’immaculée, c’est pourtant bien le cas. En tout cas, c’est la conviction du Parquet d’Epinal et des enquêteurs qui œuvrent depuis 2015 dans ce dossier.

À l’époque, plusieurs personnes avaient déposé plainte pour travail dissimulé contre l’association « La famille missionnaire donum dei. »

L’association était présente au restaurant « L’accueil du pèlerin », à Domrémy-la-Pucelle, juste à côté de la Basilique. Des jeunes femmes, originaires d’Afrique noire et d’Asie du Sud-Est, y étaient employées pour faire fonctionner l’établissement tout en menant une vie de prières en parallèle. Une enquête de l’inspection du travail avait été diligentée et avait même permis de lever le lièvre sur le mode fonctionnement de l’association qui œuvrait sur d’autres sites en France : Lisieux, Marseille ou bien encore Ars-sur-Formans (Ain). A priori, ces jeunes femmes ne comptaient pas les heures passées à prier mais aussi et surtout à travailler dans les restaurants de ces différents lieux. Et c’est bien là le cœur du problème.

En effet, la Justice reproche à l’association le fait de n’avoir jamais rémunéré, ni déclaré, ces personnes alors qu’elles effectuaient un grand nombre d’heures au sein de ces différents restaurants.

Suite sur le site vosges matin.fr

Voir en ligne : https://www.vosgesmatin.fr/edition-…