Dimanche 18 mars 2018

Agressions sexuelles au petit séminaire des « Légionnaires du Christ » : l’ancien recteur rappelé par la justice

Des actes et des abus sexuels, mais également des violences psychologiques afin d’empêcher les enfants de parler à leurs parents lorsqu’ils retournaient chez eux quelques jours.

Par Marco Benvenuti, le 11 mars 2018

Un scandale de pédophilie cléricale touche la province de Novara (Italie). Le bureau du procureur de Milan, en effet, vient de rappeler devant les tribunaux le père Vladimir Resendiz Gutierrez, ancien responsable du petit séminaire des Légionnaires du Christ à Gozzano, un établissement que la congrégation de Droit Pontificale a fermé depuis plusieurs années en raison de la forte baisse de vocations. Dans ce centre situé sur la Via Gentile ont été formés plusieurs dizaines de prêtres provenant du monde entier.

Aujourd’hui, il vit au Mexique

Gutierrez sera cependant absent lors de son procès. Après une affectation au Venezuela, il se trouverait aujourd’hui au Mexique, selon les informations des enquêteurs. Il est accusé de violences perpétrées il y a huit ans sur trois élèves du séminaire de Novare, âgés aujourd’hui d’une vingtaine d’années. L’un est espagnol, les deux autres sont italiens. Il pourrait y avoir d’autres victimes qui n’ont pas parlé, peut-être par peur.

Cette affaire de pédophilie a été révélée grâce à une plainte pour extorsion déposée par les membres de la famille de l’un de ces jeunes vivant à Milan. Des proches de l’ancien recteur des Légionnaires du Christ leur avait offert 15.000 euros afin d’acheter leur silence, en ajoutant cette condition : si un jour ceux-ci révélaient les abus, ils devraient restituer beaucoup plus d’argent. Ils ont refusé le chantage et au cours de l’enquête, la victime a raconté tout ce qui s’était passé il y a des années dans l’enceinte du petit séminaire de Gozzano. Une terrible histoire d’abus et de violence. D’après ce récit, le prêtre enfermait les élèves dans son appartement, soumettant les élèves pendant des heures à différents types de torture et de pratique sexuelle.

Les abus On peut lire dans l’acte d’accusation que Vladimir Resendiz Gutierrez « par différentes actions perpétrées avec la même intention criminelle, en sa qualité de directeur du petit séminaire des Légionnaires du Christ, agissant avec violence, menaces, abus d’autorité spirituelle et abusant systématiquement de l’infériorité psychologique et physique de l’enfant (douze ans à l’époque des faits) qui lui avait été confié à des fins d’éducation, d’instruction, de soin et de vigilance, obligeait et induisait l’enfant à accomplir sur lui-même et à subir des actes sexuels. »

Dans les accusations, il est également fait mention de violences psychologiques, comme par exemple le fait « d’empêcher l’enfant de rentrer chez lui, à l’occasion des visites de ses parents ». L’audience préliminaire aura lieu devant le tribunal de Novara.

http://www.lastampa.it/2018/03/11/edizioni/novara/molestie-nel-seminario-dei-legionari-di-cristo-rinviato-a-giudizio-lex-rettore-SZY9s7A1LbPL6MA2QLj3sL/pagina.html

Voir en ligne : http://www.lastampa.it/2018/03/11/e…