Dieu, les Focolari et moi. La libération d’une duperie.

Mercredi 7 octobre 2020

En ce moment, où se discute la cause de béatification et de canonisation de Chiara Lubich, fondatrice du Mouvement des Focolari, il nous a semblé indispensable de faire connaître ce témoignage et les réactions qu’il a suscitées, notamment auprès de certains Jésuites éminents et d’autres théologiens, juges, etc., au sein même de l’Église.

Dieu, les focolari et moi la libération d’une duperie

« Ils ont vécu dans leur esprit et dans leur chair les effets du poison. Celui de l’emprise subtile exercée par des malades ou des gourous que d’autres prennent pour des saints. Ils alertent du danger que personne n’avait su ou voulu discerner. Ils se lèvent là où on ne les attendait pas. Renata Patti du cœur du Mouvement des Focolari. Écoutons-la… ».

Dominique Auzenet, prêtre délégué diocésain aux sectes et nouvelles religiosités, diocèse du Mans (F).

« Une histoire douloureuse, des blessures profondes, des cicatrices ineffaçables. À la limite de la mort psychologique et spirituelle. Les dérives sectaires dans certains nouveaux mouvements, non seulement reconnus mais survalorisés dans l’Église catholique récente, ont des effets mortifères. Dans le cas des Focolari, le drame est que cette dérive trouve clairement sa source dans les textes de la fondatrice, Chiara Lubich. […] il y a chez la fondatrice une quasi-identification personnelle à Dieu lui-même et, à partir de sa mystique de l’unité, l’exigence de renoncer totalement à sa personnalité propre, à toute volonté personnelle. D’où, au sein des Focolare (communautés de vie), les manipulations mentales de la part des responsables et la progressive dissolution des personnes, jusqu’à la tentation du suicide et parfois le passage à l’acte. Merci à Renata Patti pour ce témoignage indispensable. »

Ignace Berten, O.P., Dominicain, théologien (Bruxelles)

À PROPOS DE L’AUTEURE Renata Patti est italienne. Originaire de Milan, elle a résidé à Bruxelles, de 1980 à 2015, où elle a notamment travaillé pour une organisation internationale. Membre des Focolari depuis sa prime jeunesse, elle a décidé de quitter le Mouvement en 2008.

Documents à télécharger

Vos réactions

  • Olivier 16 septembre 2021 15:24

    Jeune, mes parents suivaient ce mouvement …et je suivais mes parents. Je me souviens des veillées ’paroles de vie’ ou la seule version de Chiara concernant un texte biblique était vérité. J’étais perplexe mais si mes parents adhéraient, ce devait être bon. Puis il y eut un voyage à Lourdes qui suivait un autre à Rome. Un ’genfest’ ou un rassemblement de jeunes pour résumer . Lors de celui de lourdes, j’ai enfin compris que cette femme était mauvaise et le danger mental de son emprise . Elle prétendait détenir la vérité absolue . Elle ne détenait que la sienne. Accueiliie comme une rockstar par l’assemblée elle repondait à des questions de jeunes triés sur le volet avec sa vérité encore une fois, qu’elle faisait résonner comme étant universelle … Sans parler du niveau Bisounours de nos accompagnants, c’était a vrai dire assez pathétique… Le temps a passé,mes parents ont fini par quitter ce mouvement malsain et,un jour,j’ai appris le décès de Chiara. Je suis pourtant quelqu’un d’empathique mais là je n’ai pu être que soulagé de sa disparition. Ayant toujours été lucide,je n’ai pas souffert de cette situation même si je reste persuadé qu’elle a fait des dégâts sur le couple parental tant en son sein que dans les relations familiales ou sociales

  • LW 25 octobre 2020 22:58

    Abus sexuels au sein des Focolari et démissions de responsables en France, à lire dans le journal La Croix : https://www.la-croix.com/Religion/Abus-sexuels-demissions-enquete-tete-Focolari-2020-10-24-1201121098

  • DEMARLE 12 octobre 2020 15:12

    Bonjour,

    Je suis heureux que le livre de Renata Patti soit diffusé. C’est courageux de témoigner.

    Comme tant de communautés nouvelles, comme la Communauté des Béatitudes, le Mouvement des Focolari est une organisation sectaire.

    Il faut dénoncer les dérives de Madame Chiara Lubich afin qu’elle ne soit pas canonisée.

    J’espère que l’Église Catholique ouvrira enfin les yeux !

    • Dieu, les Focolari et moi. La libération d’une duperie. 21 février 2021 08:31, par dominique Vigier

      Il est juste de quantifier le nombre exact de « morts morales » engendré par Le mouvement des Focolari depuis sa naissance pour rendre justice à la vérité et à une évaluation équilibrée de la contribution réelle de ce mouvement à sa connaissance. Une expertise profonde et distante des fondements de cette spiritualité ainsi que des méthodes pour la répandre s’impose. La canonisation de sa fondatrice, si telle était le cas, pose de grandes questions. De très nombreux témoignages pourraient se joindre à celui de Madame Patti.