Encore une communauté nouvelle qui s’effondre.

Vendredi 3 avril 2020

Après avoir longtemps bénéficié de hautes et complaisantes protections et du soutien inconditionnel de certains médias catholiques, après les longues tentatives de l’Eglise pour corriger ses graves dérives (dont les prémices avaient très tôt et vainement dénoncés par des lanceurs d’alertes), l’œuvre Points-Cœur vient de couper tout lien avec l’Eglise catholique.

Combien laisse-t-elle derrière elle de vies abîmées, de générosités et d’enthousiasmes entraînés dans une impasse ?

Chronologie d’un naufrage.

1990 - Le père Thierry de Roucy décide de créer l’œuvre Points-Cœur ayant pour objectif d’assurer la présence de jeunes bénévoles pour environ 18 mois dans des quartiers pauvres à travers le monde.

1992 – Création de l’association civile Points-Cœur.

1999-2002 - Organisation de Points-Cœur sous la forme de trois entités reconnues par l’Eglise et destinées à encadrer les personnes au service de Points-Cœur selon leur état de vie : prêtres, religieuses, laïcs et laïques consacrés, bénévoles :

  • communauté de religieuses érigée en association publique de fidèles en 1999 par l’évêque de Beauvais,
  • association privée de fidèles Points-Cœur couvrant toutes les activités de Points-Cœur et regroupant les laïcs et laïques consacrés, reconnue en 2000 par l’archevêque de Parana (Argentine),
  • fraternité sacerdotale Molokaï rassemblant les prêtres au service de Points-Cœur reconnue par l’archevêque de Parana en 2002.

Début des années 2000 - Premières alertes sur le fonctionnement de Points-Cœur lancées par le père Trouslard et plusieurs anciennes et anciens bénévoles.

2005 – 1e enquête canonique concernant Points-Cœur.

2008 – Le père de Roucy demande et obtient son transfert et celui de toutes les composantes ecclésiales de Points-Cœur dans le diocèse de Fréjus-Toulon.

2011 – Condamnation du père Thierry de Roucy par le tribunal ecclésiastique de Lyon pour abus sexuel, abus de pouvoir et absolution du complice.

2014 – 2e enquête canonique concernant Points-Cœur.

2014 – Nomination d’un commissaire et d’un assistant ecclésiastique pour aider Points-Cœur à mettre en œuvre les recommandations de l’enquête canonique.

2015 – Confirmation de la condamnation du père Thierry de Roucy par le tribunal ecclésiastique de Montpellier.

2016 – Nomination d’un nouveau commissaire en vue d’un audit et de la réforme de Points-Cœur.

2017 – Nomination d’une commissaire et d’un assistant ecclésiastique pour poursuivre l’accompagnement de l’œuvre.

Fin juin 2018 – Thierry de Roucy renvoyé de l’état clérical.

Fin juin 2018 – Suppression de la branche sacerdotale de Points-Cœur, à savoir la Fraternité Molokaï, dont les membres sont désormais prêtres diocésains du diocèse de Fréjus-Toulon.

Novembre 2018 - Thierry de Roucy déchu de la Légion d’Honneur.

8 mars 2020 – Suppression de la communauté religieuse des Servantes de la Présence de Dieu.

Fin mars 2020 – Auto-dissolution de l’association Points-Cœur de droit ecclésial couvrant toutes les activités de Points-Cœur et à laquelle étaient notamment rattachés les laïques et laïcs consacrés de Points-Cœur.

Seule subsiste à présent l’association civile Points-Cœur (siège dans l’Oise), qui continue à envoyer des jeunes dans le monde, sans aucun lien officiel avec l’Eglise Catholique hormis quelques probables complicités épiscopales et romaines pour continuer à recruter clandestinement parmi les jeunes catholiques et collecter des fonds auprès des riches catholiques.