Abus sexuels au Chili : le pape reconnaît avoir commis « de graves erreurs »

Jeudi 12 avril 2018

Dans une lettre aux évêques chiliens, rendue publique mercredi 11 avril, le pape François fait part de sa « douleur » et de sa « honte » pour les abus sexuels commis et reconnaît avoir commis « de graves erreurs dans l’évaluation et la perception de la situation ».

Le pape François a écrit dimanche 8 avril aux évêques du Chili pour leur faire part de sa « douleur » et de sa « honte » pour les abus sexuels commis par des membres du clergé au Chili. Il reconnaît avoir lui-même commis « de graves erreurs dans l’évaluation et la perception de la situation ».

Suite de l’article sur le site du journal La Croix

Voir en ligne : https://www.la-croix.com/Religion/C…

Vos réactions

  • Louise 12 avril 2018 17:55

    Pourquoi reconnaître les erreurs des abus sexuels au Chili et non ceux commis en France et en particuliers ceux du père Preynat ? C’est intolérable !

    https://www.laparoleliberee.fr/les-faits/temoignages/

    • Bonjour Louise,

      Le problème, c’est que si nous, croyants, cela nous horrifie, que certains de nous en ont souffert, en souffrent, que tout cela nous préoccupe fortement, il faut comprendre que ça n’est absolument pas le problème qui occupe et préoccupe l’institution.

      Son ordre du jour est différent du nôtre.

      Il lui faut maintenir l’emprise sur l’ensemble des croyants. Donc l’institution a besoin de hauts-prélats comme Barbarin pour perpétuer cette emprise religieuse, la légitimer, contraindre par la force, l’intimidation, ou simplement la corruption évêques, prêtres à accueillir et protéger des groupes dérivants sectaires, des prêtres pédophiles, imposer des pastorales charismatiques dans les paroisses et les diocèses…Les conséquences de cette politique sur les croyants (vies brisées, détruites, embrigadement sectaire et dérives) ne la préoccupent absolument pas.

      Le Chili est proche de l’Argentine. Au plan géopolitique, il y a des enjeux particuliers politiques et religieux des US mais aussi du Vatican sur cette partie du territoire sud-américain. Le Vatican va donc réagir en fonction de ces enjeux et intérêts à préserver et F1 réagit parce qu’il a été haut-prélat argentin. Pas du tout par rapport à une considération de la parole des victimes ou des faits criminels pédophiles. Vous l’avez suffisamment constaté comme moi ces dernières années. Il est même allé quand il était encore cardinal, à commander une expertise pour disculper un criminel argentin pédophile avéré et tenter de faire passer les victimes argentines pour des affabulateurs (revoir le documentaire de Cash Investigation qui a valu d’ailleurs à F1 l’interpellation personnelle d’Elise Lucet). Ca montre suffisamment l’état d’esprit papal.

      Cette stratégie est nécessaire pour le Vatican pour assurer la perpétuation politique, religieuse de l’institution et surtout de l’emprise sur les populations de croyants. C’est sa préoccupation majeure. Et au nom de la réalisation de ces objectifs, l’institution est prête à tout. Elle pratique le révisionnisme, la dissimulation de faits criminels graves, la protection organisée et secrète de tant et tant de clercs pédophiles, ce depuis tellement de décennies, que ça ne la gêne absolument pas de continuer. L’institution n’a pas de problème de conscience morale ni de scrupules sur le sujet. Elle préfère culpabiliser les autres.

      C’est cela que nous devons prendre en compte et considération pour analyser la problématique et les choix du Vatican de voir, considérer ou pas les situations criminelles pédophiles ou dérivantes sectaires.

      C’est désolant, révoltant, je vous l’accorde, mais malheureusement, c’est ça la réalité de la situation. Pour connaître un peu un des avocats de Barbarin, que mes parents fréquentaient dans les soirées mondaines, je sais quels intérêts il défend et pourquoi. Ce qui fait aussi que je n’ai aucune illusion sur l’issue du procès repoussé en 2019. Il faudra une pression internationale pour que l’issue soit la condamnation et entraîne la démission de Barbarin.

      La seule chose qui pourrait changer la donne, c’est que des infos soient publiées sur les politiques publiques vaticanes au plan international depuis 1947 sur le sujet pédophilie cléricale. Barbarin serait alors exactement comme le reste de ses confrères condamné au pénal en terme de responsabilité et le Vatican serait obligé pour des questions de survie et de crédibilité de le limoger ou d’accepter sa démission. Et comme ce n’est pas le Vatican qui publiera ce genre d’infos, se sont les croyants informés qui doivent s’en charger, ainsi que certains historiens et criminologues qui vont lire les archives et les citent.

      • Comme je suis soulagée d’avoir renoncé à toute tentative de justification ou argumentation quant à l’institution catholique ! Lire de façon épistolaire la prose récurrente d’une certaine ’Françoise’ omniprésente sur ce forum - qui se proclame « Croyante » (sic !) - me conforte doublement, voir triplement.

        Ses tirs à boulets rouges sur l’Eglise sont à la fois prévisibles et terriblement pathétiques.
        Parler de ’Politique ou d’emprise’ au sujet de la soi-disant « Stratégie » du Vatican afin de mener à bien ses objectifs, c’est réduire l’œuvre du Christ à une simple machine à fric, à la fois vénale et corrompue.

        Je suis loin de donner mon aval à l’actuel Pape François sur l’ensemble de ses positions mais je n’accepterai pas que l’on salisse l’Eglise alors que la judéo-Maçonnerie est la principale commanditaire de sa déchéance et que le Fils de Dieu a donné sa vie pour Elle, accompagnée de la Très Sainte Vierge Marie comme co-rédemptrice.

        Ses attaquants n’auront pas la victoire, la Sainte Vierge nous l’a promis. C’est elle qui écrasera la tête du serpent. Avis aux amateurs !

        Pour info, un ou deux petits liens :

        1/ https://journal-d-une-demonologue.fr/la-prophetie-de-leon-xiii

        2/ https://effondrements.wordpress.com/tag/la-vision-de-leon-xiii/

        Bon dimanche à tous.

        • Bonjour Isabel, je ne comprends pas votre peur de diversité d’opinions. A mon avis, lorsque l’étiquette ne correspond pas au contenu on peut parler de tromperie. Et ce blog est un peu fait pour ça, je crois.

          Pour l’institution ,le pouvoir est tout, que cela vous plaise ou non. Et c’est ce pouvoir et lui seul qui fonde la considération du peuple croyant. Et si l’Église demeure ce qu’elle, s’il n y a aucune altérite possible pour elle et vis-a vis d’autrui, un doute s’impose quant à sa bienveillance, vous ne croyez pas ? A ma connaissance,le Christ n’a pas donné sa vie pour que nous restions accrochés à une institution moribonde. Et oui, on peut rester profondément croyant sans s’engluer dans une rhétorique de propagande.

          Françoise ,moi, n’importe qui d’autre ici où ailleurs ont le droit d’apporter d’autres arguments que les vôtres. Pratiquez votre religion comme vous le souhaitez, mais, s’il vous plait ,laissez tranquilles ceux qui ne pensent pas comme vous ! La question du respect est fondamentale et il n y a qu’une chose à opposer à cette institution et aux communautés sectaires : le respect des droits humains. Vous pouvez donc cesser ce combat contre ceux qui ont le souci de l’autre, le gout de la justice et l’amour de la vérité . Je pense vraiment qu’une vraie église est un chemin qui s’ouvre à la liberté de chacun et non éditions répétées d’interdits et de mythes. Je respecte vos convictions et la découverte d’une autre réalité que la mienne. Respectez aussi la mienne et celles des autres. Je vous en remercie.

        • Isabelle, le retour, clap de fin ?

          vous aviez écrit d’une manière vindicative sur ce blog que vous n’interviendrez plus … A ce jour, on retrouve votre prose et votre agressivité qui ne font pas avancer le dialogue avec les autres intervenants.

          Françoise est une « mine » d’informations que vous ne prenez pas en compte , hélas ! Essayez de vous mettre à sa place, bonté divine ! C’est sur ses certitudes et ses expériences vécues que l’on peut connaître les « dessous » de bien des « affaires » et elles sont très utiles à la compréhension des problèmes des dérives sectaires de toutes sortes.

          Isabelle, soyez « charitable, », tolérante, ouverte aux dialogues objectifs , méditez vos écrits et priez la Vierge elle est toujours de bons conseils ! Ne la prenez pas comme bouclier pour ce que vous même considérez « vos ennemis » tous ceux qui sont en désaccord avec vous , et reconsidérez vos jugements , vous trouverez l’apaisement !

          "jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez ,et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite Jean16:24

          • Merci Louise. Merci pour votre soutien. J’essaie d’informer au travers de ce que je découvre au fil du temps. Bien sûr, j’ai conscience que ces infos peuvent heurter certaines personnes. Dans la mesure où ces personnes sont restées dans une vision très idéale de l’institution et ne voient la foi qu’au travers du clergé.

            A partir de là, c’est très compliqué pour elles d’accepter que la réalité cléricale ne corresponde pas à leurs attentes mais se situe au contraire, dans un cynisme et dans une manipulation très proche de ce que ces personnes ont connu dans le cadre communautaire dérivant et sectaire.

            La démarche la plus simple est d’entrer en déni, de refuser toute critique institutionnelle, cléricale. De considérer ces infos comme fausses.

            Une autre est d’aller se renseigner, de vérifier et de voir que malheureusement, l’institution a accumulé crimes, mensonges, abus et ne peut donc pas condamner ce type de pratique dérivante dans les groupes communautaires, d’autant moins si les communautés dérivantes sectaires reversent une partie de leurs bénéfices directement au Vatican ou à l’épiscopat.

            Une autre démarche consiste non seulement à se renseigner mais va permettre de prendre conscience que le changement si changement il doit y avoir, ne pourra jamais venir de l’institution, mais seulement des croyants eux-mêmes dans la mesure où ils savent tout cela et peuvent constituer un groupe pouvant exprimer sa désapprobation, sa critique et demande de réparation judiciaire vis à vis des parjures au message christique mais aussi vis à vis des victimes et des abus, crimes commis. . Une autre démarche encore fait réaliser qu’il faut informer de tout cela d’autres croyants. Parce que c’est important que rien ne soit caché et parce que c’est souvent sur l’ignorance, la méconnaissance, la naïveté que se fondent et se perpétuent les plus gros abus. Et qu’il est temps que ces abus soient enfin punis au plan pénal, et si possible qu’ils cessent.

            Le clergé s’est toujours arrangé pour cacher ses alliances avec le fascisme, pour réécrire l’histoire des couvents-prisons, colonies pénitentiaires. L’institution a toujours nié son implication dans des malversations financières, mafieuses, dans des meurtres, des crimes sexuels, dans certaines dictatures, dans la protection et l’aide à des criminels contre l’humanité.

            Il faut donc aux croyants aller à la chasse aux infos sur tous ces sujets. Jamais je ne me serais intéressée à tout cela ni n’aurais découvert autant d’informations sans le meurtre de mon père et son adhésion à l’Opus Dei. Si avant son décès, je connaissais quelques petites choses sur le sujet, j’ai vraiment découvert l’essentiel après sa mort. Et j’allais de surprises en sidérations, en consternations comprenant les impacts destructeurs de ces orientations politiques, sociales sur des populations pauvres, des croyants de conditions modestes, des personnes en difficulté.

            J’ai donc rapidement compris qu’il n’y avait pas d’appuis ni de soutien à attendre de la part de l’institution cléricale. Que malheureusement, ma famille et moi étions seuls avec notre avocat face à une communauté dérivante sectaire soutenue par l’institution et la supplantant presque dans certains domaines.

            Cette situation oblige donc à grandir. A voir la réalité en face, même si elle fait mal. Et essayer de comprendre comment l’institution cléricale en est arrivée à cette violence et pourquoi.

            Il faut peut-être des circonstances particulières pour rentrer dans ce type de démarche…En tout cas, ça permet de comprendre pourquoi les groupes dérivants sectaires ne sont pas inquiétés plus que ça, pourquoi leurs activités sont davantage soutenues que mises à l’index. Pourquoi les ultraconservateurs bloquent toute évolution, changement depuis toujours. Cela permet d’aborder l’institution cléricale non sous l’aspect habituel et idéal qu’elle souhaite présenter, mettre en avant, mais sous un éclairage historique, politique, sociologique, économique et donc stratégique.

            Un aspect que la plupart du temps, théologiens, vaticanistes n’abordent jamais, mais que les sociologues, historiens, politologues, anthropologues abordent et décrivent, archives et documents historiques à l’appui.

            Je viens de lire une excellente recension de l’historien Jean-Paul Scot sur la loi de séparation églises et état de 1905 en France. Ca donne un tout autre éclairage sur le sujet de la laïcité à la française, que ce que je pouvais en connaître auparavant. J’aurais aimé aborder cela dans mon parcours scolaire car c’est à la base de la paix et de la cohésion sociale et républicaine par delà les croyances et religions différentes. Ca aurait été très éducatif. Malheureusement, cette question avait été peu abordée à mon époque de jeunesse et je ne pense pas qu’elle le soit plus aujourd’hui en cours d’histoire ni au collège ni au lycée, d’après les collègues profs d’histoire que je connais et avec qui je discute régulièrement. Alors que c’est pourtant un élément phare et unique de notre système démocratique.

            Je vous passe le lien car il est très très bien fait :

            https://journals.openedition.org/chrhc/702

            Bonne fin de journée et encore merci. Au plaisir de vous lire ici ou sur Golias.

        • Bonjour !

          Merci pour les liens très instructifs, rejoignant la chaîne tv intégriste Gloria TV (sans laquelle le Salon Beige, Civitas et les charismatiques ne sauraient respirer).

          Merci aussi pour le site de la jeune écrivaine qui se prend pour une assistante d’exorcistes et qui propose ses thrillers fantastico-ésotériques qu’elle doit avoir du mal à vendre. Ses présentations de livres sont hautes en couleurs. On sent la fan de Rennes-le-Château et autres impostures zaepffeliennes.

          Je vois qu’après la prose antisémite de Léon de Poncins, il fallait foncer tête baissée sans même vous renseigner, dans le canular de l’affaire Léo Taxil concernant Léon XIII. Un délire qui fit les beaux jours des ligues catholiques contre-révolutionnaires, puis utilisé depuis plus de 30 ans par des groupes religieux associés à des partis d’extrême droite qui n’ont toujours pas informé leurs adeptes que ces vision et scènes apocalyptiques décrites sont des constructions littéraires artificielles sans aucun fondement et dénoncées en leur temps.

          Y a pas à dire, vous avez le chic pour dénicher des perles.

          N’auriez-vous pas pris un abonnement illimité chez Alain Soral, Renaud Camus ou plus prosaïquement chez Johan Livernette via Egalité et Réconciliation ou encore plus trash Jeune Nation ou Bastion Social (ex Gud) ? Parce que tous les ingrédients y sont.

          Je demande ça parce que la première fois qu’on lit ce genre de prose, on se dit : ça relève certainement de l’inattention, d’une bêtise, de l’ignorance. Faut contextualiser cela dans la dynamique dérivante et sectaire de départ. Mais non, en fait. Vous y croyez sérieusement, adhérez à ces folies , y compris quand il s’agit d’un canular. Là, j’avoue que j’entre en sidération admirative devant tant de crédulité sans même un tant soit peu de recul , d’interrogation et de pragmatisme.

          Et je vous livre le fond de l’affaire, histoire de revenir à la réalité objective, mais qu’apparemment, vous ne connaissez pas et que les sites que vous consultez évitent à dessein de révéler :

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_L%C3%A9o_Taxil

          Quant à la diabolisation que vous faites de ma personne, je vous répondrai par l’humour et en chanson avec les mots, la voix et le talent de Juliette :

          https://www.youtube.com/watch?v=r72WcCMsmLg

          A prendre évidemment au 36e degré (la chanson jouant justement sur les caricatures reproduisant un discours diabolisant les femmes et les accusant de toutes sortes de diableries et autres malheurs).

          Concernant ma foi, elle est réelle. La grosse différence d’avec vous et d’autres, est que je ne crois pas du tout dans un clergé qui se conduit comme un être manipulateur et abusif.

          Ma foi concerne uniquement Dieu et le message christique. Elle ne s’appuie pas sur une institution cléricale corrompue, seulement avide de pouvoir et d’argent. Si ma foi reposait sur le clergé, vu ce que j’ai pu endurer et constater de violences et d’abus au plan institutionnel clérical et dans certaines communautés dérivantes, je ne serais à l’heure d’aujourd’hui plus croyante. Heureusement, j’ai eu la chance de pouvoir enrichir ma relation à Dieu avant de vivre certaines épreuves. Cela m’a permis de dissocier les errances criminelles cléricales d’avec la foi et ce que je peux vivre au quotidien dans la prière et les relations humaines.

          Cette préservation de ma foi m’est précieuse. Mais c’est évident qu’elle ne s’inscrit pas dans un suivisme institutionnel clérical. D’autant moins quand je constate des associations guerrières, mafieuses, des actes de déni, de violences (meurtres, viols, abus sexuels, abus psychologiques, proxénétisme, altérophobie) de la part de ce clergé qui se considère au-dessus des lois et utilise toutes les stratégies et les alliances les plus glauques pour échapper à prison, procès, etc.

          Si le suivisme institutionnel clérical est votre tasse de thé, tant mieux ! J’espère au moins que ce suivisme vous rend heureuse. Ca me paraît essentiel à un bon équilibre spirituel.

          De mon côté, c’est la dissociation foi/religion qui me permet de continuer une pratique religieuse et d’y trouver mon bonheur spirituel et relationnel.

          Je ne force personne à adopter ce comportement. Chacun fait selon sa sensibilité.

          Que les réalités criminelles de notre clergé catholique vous mettent mal à l’aise, je le conçois aisément. Il en est de même pour moi. C’est une blessure pour tous. Mais me taire sur ces réalités criminelles que j’apprends au fil du temps me paraîtrait on ne peut plus grave dans la mesure où ces réalités criminelles non révélées protègent les clercs, communautés criminels et sert un système totalement corrompu, violent, abusif. En opposition totale d’avec le message christique.

          Jésus a dénoncé en son temps cette corruption et cette violence institutionnelle cléricale dans le judaïsme. C’est en partie pour cela qu’il a été assassiné. Je ne peux donc, à son exemple, rester silencieuse face aux crimes comme aux abus et fantasmagories utilisés par notre clergé ainsi que certains laïcs, non pour cultiver, faire avancer l’unité, la paix, la joie, mais pour manipuler, briser, catégoriser les individus, en faire des objets, des esclaves, des défouloirs et des moyens d’entretenir le train de vie somptuaire et l’impunité criminelle de quelques hauts prélats et quelques laïcs de la haute société qui se pensent Dieu à la place de Dieu.

          Si véritablement le clergé était si exemplaire, aucun croyant ne serait contraint de dénoncer de façon isolée comme associative les groupes dérivants sectaires, de lancer des alertes régulièrement pour dénoncer violences et abus cléricaux, communautaires.

          Non seulement, les croyants s’y trouvent contraints (ne serait-ce que pour protéger celles et ceux qui peuvent l’être encore de telles dérives), mais le clergé continue de nous emberlificoter avec des commissions coquilles vides, des promesses de gascon et toujours plus de dérives sous couvert de réformes. C’est dire si le chaos provoqué par leurs collègues et organisations communautaires dérivantes, les concerne et leur pose un problème moral…

          Du moment que l’argent rentre dans les caisses, qu’aucun d’entre eux n’est mis en prison, peu leur chaut. Ce qui est lamentable pour des individus se réclamant du message christique.

          Bonne journée de printemps ! Merci à Lienne pour son soutien. Je suis touchée.

          • Vous me faites presque rire Françoise ! :-)

            Et dire que vous osez vous positionner comme ’Héroïne’ de la défense du « message Christique » authentique, envers et surtout contre toute l’Eglise institutionnelle qui serait - selon vous - « un système totalement corrompu, violent et abusif » (sic !). Rien que çà ! ^^

            Plus manichéenne et anti-christique, je ne vois pas. Sincèrement.

            Le Christ a fondé son église pour se donner à travers les sacrements. Tous les soi-disants « croyants » qui stigmatisent sans cesse l’institution sans en avoir une vraie et saine relecture, attaquent le corps mystique du Christ lui-même et le blessent. Donc, votre prose récurrente et nauséabonde sur l’Eglise actuelle ne va absolument pas dans le sens du « message christique » dont vous vous prévalez, bien au contraire. Outre les faussetés que vous répandez à longueur de temps (notamment au sujet de la vision de Léon XIII), vous vous faites le chantre d’une Foi désincarnée, hors institution et surtout, anti-cléricale. C’est votre choix.

            Nier que l’Eglise est attaquée particulièrement de l’intérieur depuis plus d’un siècle par un complot judéo-maçonnique à des fins de mondialisme messianique, c’est faire preuve de mauvaise Foi et de désinformation. Suivre le Christ, c’est prendre sa Croix et non chercher à tout prix le fameux « épanouissement », la « liberté » sans obéissance aux commandements de Dieu ou encore « la jouissance » sans l’offrande de la souffrance.

            Nous n’avons visiblement pas la même perception du « message christique » de Jésus-Christ, c’est un fait. Non seulement, l’enseignement doctrinal bi-millénaire de l’Eglise vous donne de l’urticaire, son clergé des boutons et ses fidèles des sueurs froides vu votre condescendance à leurs égards. Je suppose que vous n’avez pas non plus de « croyance » au Diable et à l’enfer ? Bah, c’est dépassé tout cela ! Comme le dirait le Pape François : « l’enfer n’existe pas », n’est-ce pas ? Et un propos hérétique de plus, un ! ^^

            Et oui, je sais faire le trie entre un bon et un bien moins bon Pape. Entre un bon et un moins bon Cardinal, évêque ou prêtre… Cela s’appelle le discernement. ^^

            Mais, contrairement à vous, je ne m’octroie pas le droit de les juger même si parfois je dénonce leurs actions ou leurs mensonges par omission. Je laisse DIEU SEUL JUGE. Et je sais que le jugement de Dieu sera sévère pour ses serviteurs qui l’auront trahi et auront dispersé son troupeau.

            Aucun Amour de Dieu ne transpire dans vos écrits, aucune crainte de Dieu non plus d’ailleurs.

            Je vous laisse continuer à répandre votre attaque en règle contre l’Eglise et je vais vous faire un cadeau à mon tour qui devrait vous « achever » #sourire# car il s’agit d’une conférence de Marion Sigault sur ’Le Nouvel Ordre Mondial’ (qu’elle nomme ’Nouvel Ordre des Barbares’). La volonté purement satanique de détruire l’Eglise, la Famille et l’enfance est aujourd’hui clairement affichée au grand jour. Ceux ou celles qui refusent de le reconnaître sont soit dans le déni, soit dans le mensonge, soit dans la bêtise.

            • Êtes vous consciente de ce que vous dites ? Quasi chaque phrase écrite par vous est un jugement, presque une insulte.En plus de cela vous vous référerez à Marion Sigaut qui fait partie de l ’extrême droite radicale…

              Il faut vraiment vous faire soigner, madame ! Je peux vous conseiller un exorciste si vous le voulez !

            • Madame, vous parlez de discernement ! le moins que l’on puisse dire c’est que vous en manquez singulièrement, croyez en mon expérience, vous parlez d’Amour de DIEU, alors que vos propos ne transpirent que la haine, quand à vos références, vraiment elles font peur,oui je ne craint pas de l’affirmer « Il est toujours fécond le ventre qui a engendré la BÊTE » Quand à la crainte de Dieu, la je me réfère simplement à la parole de Thérèse qui nous dit « Comment pourrai je craindre un Dieu qui pour moi c’est fait si petit »

            • Isabelle, Françoise, Vous êtes toutes les deux aux extrêmes : Vous pensez chacune savoir quel est le message du Christ et prétendez le défendre dans vos combats. Pourtant le Christ n’a rien écrit. Il n’a pas choisi de prophète pour lui dicter ses préceptes et ses vérités. Il a préféré parler à travers le témoignage de vie des croyants qui se perpétue de siècle en siècle. Pourquoi Dieu a t’il choisi de se révéler ainsi aux hommes ? Peut être pour que nul ne soit propriétaire d’ « un message »( qu’il comprendrait mieux que les autres) , pour rester une Parole vivante qu’il n’est pas possible d’assujettir aux discours passionnels d’une idéologie ou politique. Peut être parce qu’Il a rêvé d’une Eglise et non d’une secte.

            • De mieux en mieux, Isabelle. Marion Sigaut est-elle pour vous une référence morale, politique et idéologique fiable ? Sérieusement ? Savez-vous à quel parti fasciste et extrémiste elle se réfère (Egalité et Réconciliation d’Alain Soral), quelle vision du monde et de la société est la sienne ? J’ai bien peur que non. Parce que si vous le saviez réellement, je doute que vous puissiez souscrire aussi facilement à ce qu’elle explique.

              Voici qui est réellement Marion Sigaut, son parcours, les idéologies complotistes et fantasmatiques qu’elle défend et le pourquoi de ce positionnement monarchiste et intégriste extrême droite.

              https://lundi.am/Marion-Sigaut-grandeur-et-decadence-d-une-VRP-d-Alain-Soral

              Bonne lecture !

              Je ne me positionne aucunement en héroïne. Seulement en simple croyante qui essaie d’avancer dans la foi comme tout un chacun, après de grosses épreuves et souffrances en lien en partie avec les errances criminelles de l’institution cléricale et d’un père affilié puis tué par un groupe dérivant sectaire à sa solde, oeuvrant surtout à sa propre promotion à la tête de l’institution cléricale romaine : j’ai nommé l’Opus Dei.

              Le Christ n’a fondé aucune église. Il a seulement transmis un message de paix et d’harmonie, donné des paroles de sagesse et au final sa vie pour nous permettre à tous d’espérer, de garder confiance, espoir en la vie malgré les épreuves, les difficultés, nous permettant de transcender la souffrance et d’accéder à la joie.

              L’institution cléricale a été fondée près de 4 siècles après sa mort pour des raisons politiques, financières et statutaires. Jésus n’est pour rien là-dedans. L’enseignement de l’Eglise est contredit par une multitude d’actes criminels allant exactement contre le message christique et contre la morale édictée non déjà pour le clergé lui-même mais essentiellement pour les croyants et non croyants. C’est là où le bât blesse. D’autant qu’il n’y a quasiment pas de prise de conscience des errances criminelles cléricales. Et que ces errances se poursuivent encore aujourd’hui, portant atteinte à la vie, à la dignité d’un nombre croissant de croyants.

              Il n’y a pas de vision de Léon XIII, Isabelle. C’est un canular monté par un journaliste fin du 19e siècle et qui a donné lieu à un livre écrit de sa main qui a été ensuite utilisé durant longtemps, et encore aujourd’hui dans certains milieux fondamentalistes d’extrême droite, comme un outil de propagande antisémite, xénophobe, raciste, fasciste.

              J’ai eu droit jeune fille à ce canular. Nous avions vu circuler dans les années 80 lors d’un pèlerinage à Lourdes, un tract « vision de Léon XIII » issu d’un groupe d’extrême droite catholique distribué par le réseau jeunesse de ce parti. Nous avions soumis ce tract à l’appréciation du prêtre et des religieuses de notre village qui nous accompagnaient et c’est par eux que nous avons appris que c’était un canular, monté de toutes pièces par un journaliste sous le pseudo de Léo Taxil.

              Manifestement, vous êtes tombée dans le panneau…sans même vous poser la question de la pertinence et de la véracité de cet écrit.

              Sans doute ce canular vous convient parce qu’il restitue une vision millénariste, fondamentaliste, complotiste et catastrophiste, ésotérique qui correspond à votre approche religieuse et spirituelle.

              Ce n’est pas la mienne.

              Pour avoir eu mon père dans ces idéologies et voir à quelle démarche religieuse dérivante cela l’a mené, quelles violences physiques, psychologiques et sexuelles il nous faisait subir au quotidien au nom de ces soit-disant idéologies, ayant progressivement fait le vide autour de lui, puis étant passé de vie à trépas via un empoisonnement à deux reprises opéré par ses « frères » opusiens, franchement ce n’est pas l’œuvre de Dieu, mais plutôt la part du diable à laquelle il a participé.

              Comment en était-il arrivé là ? Je pense qu’il aurait dû pouvoir parler et traiter au plan thérapeutique les violences subies dans son enfance, dont il avait honte, dont il n’arrivait pas à parler et qu’il a retourné adulte en violences et abus et tortures sexuelles, physiques et mentales sur son épouse et ses enfants. Souffrances traumatiques qu’il a également utilisées dans les pires partis politiques, en adhérant au pire groupe dérivant sectaire catho. Voilà comment faute de pouvoir et de vouloir parler et traiter ses propres souffrances, il les a retournées contre ses proches ; et comment sa violence a fini par se retourner contre lui par une violence encore plus violente que la sienne.

              Je trouve cela profondément triste et pathétique et ne vois Dieu nulle part dans ce parcours destructeur, abusif, violent.

              Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais si votre adhésion à ce type d’idéologie a des bases similaires à celles de mon paternel, je vous plains sincèrement. Parce que j’ai pu constater de visu que ces idéologies n’amènent qu’à plus de chaos, de violences et d’insécurité…

              J’ose donc espérer que les chemins de haine soraliens et sigautiques ne seront pour vous qu’une errance temporaire et que vous finirez par comprendre que ces positionnements n’ont rien à voir ni avec le message christique ni avec les valeurs liées à Jésus.

              Quant au diable, je vous le laisse. Manifestement, il vous intéresse et vous fascine énormément. Ce n’est pas mon cas. La peinture, le dessin, la photographie, la musique, la botanique, les recherches scientifiques, la poésie, le théâtre, l’anthropologie, les relations humaines d’échange et de partage, les démarches pédagogiques culturelles m’intéressent mille fois plus.

              Un univers très différent du vôtre.

              • Arrêtez de prendre tous les autres pour des c… finis Françoise ! :-)

                Déjà vous vous sentirez mieux, vos chevilles vont dégonfler et votre tour de tête également. ^^ Je ne veux plus perdre de temps à argumenter avec vous. C’est impossible. Je préfère nettement regarder le monde et l’Eglise avec mes lunettes qu’avec les vôtres, c’est certain.

                Bonne continuation sur ce forum qui vous est acquis. La diversité d’opinion et la pluralité d’expression n’y existent quasiment plus tant votre gavage et constante propagande anti-cléricale aura fait son œuvre.

                Allez, un p’tit coup d’Esprit-Saint à la Pentecôte pourra faire un miracle ? Je crois toujours aux miracles ! ;-)

                • N’inversez pas les rôles, Isabelle. C’est vous qui utilisez la méconnaissance pour tenter de promouvoir des idéologies nauséabondes ici, pas moi. Et vous êtes tellement dans la frénésie de faire passer de l’antisémitisme, de la xénophobie, du racisme que vous prenez et présentez pour argent comptant ce qui fut un des plus gros canulars de la fin du 19e siècle-début 20e, canular qui a même trompé Ste Thérèse de l’Enfant Jésus.

                  Chaque génération de catholiques réactionnaires depuis la fin du 19e siècle, accède durant l’enfance, l’adolescence, début de jeunesse, au même type de propagande fasciste, antisémite, xénophobe, ésotérique, complotiste, millénariste, proposé par certains groupes fondamentalistes, certains partis politiques d’extrême droite, de droite dure, via toujours les mêmes auteurs, réédités sous le manteau ou à la faveur de quelques lobbies dans le monde de l’édition (on l’a vu récemment dans les tentatives de réhabilitation de Maurras)…

                  Il n’y a que très peu de renouvellement puisque ces groupes sont dans la nostalgie du passé, un passé glorifié sans aucune distance critique. Il est donc assez facile de les identifier si on a un tout petit peu de culture historique, politique et ça devient encore plus facile si l’on a baigné dans un milieu social catho où ces idéologies et ces auteurs sont très présents dans la culture familiale et religieuse.

                  C’est mon cas. Et je n’en tire aucune fierté. C’est juste que ça fait partie de ma culture de base. Donc quand vous citez les idéologies antisémites de Léon de Poncins ou le canular de Léo Taxil comme références, je sais quels partis politiques et quels groupes fondamentalistes cathos promotionnent et exaltent ces idéologies et fake et pour quels buts.

                  Il est donc plus difficile pour vous de promouvoir sur ce site ces idéologies et faire croire qu’ un canular est véridique.

                  Ce forum ne m’est pas acquis du tout. Il est pluraliste. Avec des personnes de tous bords. Et c’est très bien ainsi.

                  Mais il y a des limites, Isabelle. L’antisémitisme n’est pas une opinion, c’est un délit puni par la loi. Et tenter de faire passer un canular géant (certes ancien, mais dénoncé en son temps par les autorités épiscopales et vaticanes et par l’auteur du canular lui-même) pour véridique, s’appelle de la manipulation. Ca aussi c’est répréhensible au plan pénal. Vous devez forcément le savoir en tant qu’adulte.

                  Alors je ne sais pas ce que vous cherchez à faire quand vous postez ce type de prose, sinon vous décrédibiliser et porter préjudice au site.

      • Merci Françoise ! Que Dieu vous entende !

        • Que des loups soient déguisés en agneaux, ce n’est pas nouveau. Des Judas, il y en aura jusqu’à la fin. Mais l’Eglise a à sa tête NSJC Lui-même et vouloir casser du bois sur l’Eglise c’est vouloir détruire sa tête Elle-même. Mais ce que reproche Isabelle à Françoise, je ne pense pas que ce soit sa lucidité (elle est réelle, mais amplificatrice), en tous cas, c’est mon ressenti, c’est sa façon de vouloir enfoncer, défoncer l’Eglise tel une armée de bulldozers, de tanks sans âmes. Satan est à l’œuvre partout, il est le maître sur terre, mais allez donc voir dans tous les autres rouages de la société, dans toutes ces religions et religiosités, toutes ces société FM sataniques et vous verrez bien que c’est bien pire dans les autres rouages. En fait, tous les kilomètres d’écrits de Françoise donnent le sentiment d’une armée rangée en bataille comme l’Eglise , donc contre Dieu, ces écrits sont toujours bassement humains, matérialistes et jamais spirituels. Il serait temps de faire fructifier ce mal, tout le mal que l’on vous a fait Françoise et de cesser de pleurnicher sur vos blessures, vos tortures. C’est cela prendre sa Croix et suivre le Christ, c’est cela que demande le Seigneur et pas autre chose. D’ailleurs « pas de Croix quelle croix », disaient le saint curé d’Ars, entre autre. Alors, Vive les souffrances et faisons les fructifier, vivons dès cette terre notre purgatoire et alors nous aurons gagné la bataille contre satan, nous aurons gagné la guerre contre tous ces despotes qui nous ont fait tant de mal. Et … pardonnons-leur à tous, car grâce à eux, nous aurons de très grands pas vers le Ciel, sans eux, nous aurions végété, et certainement régressé spirituellement.

          • Au nom de quoi prétendez - vous reconnaitre les vrais agneaux de ceux déguisés en agneaux ? Êtes vous le chien de berger ? Êtes - vous peut-être le berger lui même ?

            • Il n’y a aucun dialogue possible sur ce forum au parti pris évident. Et je ne reconnais aucune légitimité ou lucidité à ’Françoise’, je tiens à le préciser. ^^

              Je connais bien les ’rouages internes’ de l’Eglise Catholique en matière de déviance sectaire mais jamais je n’accepterai la diatribe constante de ceux qui souhaitent la détruire ou la salir en permanence. Alors, à ceux et celles qui parle de ’Françoise’ comme d’une « mine d’informations » et m’incitent à la charité, à la tolérance et à l’ouverture aux autres, je ne répondrai que par la prière et la fermeté ! Puissiez-vous enfin comprendre que l’Eglise - loin d’être parfaite - est attaquée de l’intérieur ? Mais j’en doute fort en vous lisant.

              Le Christ a été le premier à vomir les tièdes et les pharisiens hypocrites.

              Le modérateur de ce site est à la fois parti pris et laxiste pour des motifs relativement discutables mais compréhensifs vu son passif en Eglise et vis à vis de la législation.

              Or l’on ne peut être à la fois juge et partie.

              C’est là toute la limite de ce forum sans modération qui ouvre grande la porte à des attaques - parfois justifiées -, mais aussi tronquées ou fausses contre l’Eglise. Dommage car ce site a toute sa légitimité (s’il était correctement modéré). Bien, restez entre vous, les intervenants sont toujours les mêmes d’ailleurs. #sourire

              • Je ne peux pas parler au nom de Françoise ni au nom des autres que vous accusez,bien-sur, mais dans mon cas votre jugement est juste est bon, Isabelle, car en effet, je suis l’un de ces loups déguisés en agneaux dont vous parlez, je suis Judas, je suis une personne tiède que le Christ a vomit et un pharisien hypocrite … il n y a pas que vous qui le dites,d’ailleurs, l’Église tient exactement le même discours que vous à mon encontre.

                Je demande pardon à tous d’avoir imposé mon témoignage ici sur ce blog. J’ai honte de ce qui m’est arrivé, j’ai honte de ne pas pouvoir suivre les conseils de « suricate » pour exalter et sublimer les souffrances et ceux d’« agapé » pour aimer et pardonner.., j’ai honte d’exister tout simplement. En vous lisant, Isabelle, je me sens moins que vous, inférieure,diminuer de la même manière qu’ avec frère Rabany, qu’ avec la communauté. Mais ce n’est rien, car, grâce à vous, je comprends maintenant à quel point votre pensée soit vraie et justifiée. A quel point vous aviez raison depuis le début et que votre vision compte plus que la mienne, comme celle de mon agresseur, d’ailleurs. A ce propos, j’ai envoyé une lettre au Procureur cet après midi pour retirer ma plainte contre lui. Cet homme ne mérite pas que je lui fasse autant de mal. Et c’est vous qui m’aviez ouvert les yeux, Isabelle ! Merci !

                Vous aviez raison aussi sur l’impossibilité de dialogue entre nous, et je vous demande pardon d’avoir pensé que les expériences uniques de chacun de nous, nos approches différentes puissent s’enrichir, se fertiliser mutuellement sur ce site. Non, car pour vous et vos semblables, un élément de diversification n’est qu’un signe de renoncement à la conception d’une vérité absolue et définitive et dans ce contexte,effectivement, aucun dialogue ne puisse exister. Et tant mieux ! Car nous tous, qui n’avons rien comprit à la vie, à Dieu, à la vraie foi,contrairement à vous, ne sommes que des méchants loups à abattre.

                • Je vais prier pour vous LM ! Vous n’avez visiblement pas compris mes propos au sujet de cette fameuse ’Françoise’. Je n’ai jamais parlé de « Loups ou d’agneaux » et je n’accuse personne même si je corrige en toute connaissance de cause (avec une expérience de l’envers du décors). Vous déformez mes écrits mais peu importe, j’ai l’habitude sur ce site. ^^

                  Ayant été moi-même victime des déviances sectaires au sein de l’Eglise Catholique, je ne peux souscrire aux propos et écrits de cette ’Françoise’.

                  Vous décrivez par ailleurs votre parcours traumatique or je ne sais qui est derrière votre pseudo, aussi pardonnez-moi d’avoir aussi un doute légitime. Vos pardons répétitifs me m’émeuvent pas, désolée. Ils sonnent faux.

                  Vous êtes une victime de l’Eglise Catholique ? Et bien nous somme deux ! Mais nos réactions diffèrent même si je respecte votre colère (réelle ou présumée).

                  J’aime l’Eglise et je continuerai de l’aimer jusqu’au bout je l’espère. « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi » 2 Timothée 4-7. Que la Paix et la Joie du Christ ressuscité vous habitent dans l’attente de la fête de la Pentecôte. Bon courage !

                  • Effectivement, c’était« suricate » qui parlais de loups et d’agneaux et des Judas, et non pas vous A part ca, je ne vois pas à quel moment j’ai pu déformer vos écrits, madame.

                    Contrairement à vous, je n’ai pas de pseudo, c’est mes vrais initiales. Je m’appelle Liené Moreau et, à ma connaissance ,je suis a peu prés seule qui témoigne ici à visage découvert. Il y a donc un retard entre votre psittacisme qui ne sert qu’à faire diversion et certains constats de la part des autres intervenants… Mais je comprends parfaitement que pour vous, être missionnaire est un devoir morale ,sauf que vous venez moraliser en ’dehors de votre milieu catholique , chère madame. Endoctriner vos citoyens n’est pas un droit . Françoise ,à ce que j’ai pu lire, n’impose jamais ces connaissances à personne,chacun reste libre d’y adhérer ou pas. Par contre vous ,si !

                    D’ailleurs, vous êtes qui pour me juger et juger la profondeur de mes souffrances ici ? Au lieu de vous conduire en procureur avec les autres et vous indigner de notre déloyauté, allez y sur les sites où les gens pensent comme vous. Ce n’est pas ça qui manque !

                    On dit que ce n’est pas la religion qui change l’homme, c’est l’homme qui assimile la religion suivant ce qu’il est. Si l’homme est bon naturellement, la religion puisse encore le rendre meilleur. mais s’il est mouvais, la religion va l’empirer. Et c’est très facile à comprendre en regardant l’histoire de l’Église. Un homme bon comme François d’Assise et un homme mouvais et intolérant comme Torquemada n’entendront pas la même chose du Christ. Et pourtant, l’un comme l’autre croient répondre à la demande du Christ ; l’un pour aimer tout le monde ,même les animaux, l’autre pour allumer des milliers de buchers..

                    Je préfère la tolérance de François, chère madame, et je vous laisse volontiers avec votre amour pour les bûchers…

                    • Un mot pour tous ceux qui voudront lire ou relire mon témoignage sur ce site - il n’existe plus. J’ai demandé aux responsables de ce blog de le supprimer. Car comme je l’ai déjà dis plus haut, la question du respect est fondamentale dans notre société(chrétienne ou pas), et c’est ma façon à moi de ne pas accepter ceux qui viennent affirmer leur supériorité ici, tirant leur vérité de manière infaillible et en agressant tous ceux qui n’adhèrent pas à leurs vérités.. Personne n’a de connaissance absolue, que des solutions provisoires. Une fois qu’on a compris cela, ça change absolument tout ! Je pourrais surement continuer, mais ce que je viens de dire suffit bien.

                    • Non, je ne pense pas que St François ait tenu le m^me discours sur l’Eglise que celui de Françoise… C’est par sa sainteté qu’il a remis l’Eglise en question et ainsi le Seigneur, lui a demandé de rebâtir son Eglise….., Si St François revenait aujourd’hui peut être le traiterions nous de « gourou » parce que trop « radical »et entraînant des jeunes sur son passage dans un mode de vie qui choquait à l’époque…… St François aimait l’Eglise. Isabelle a raison de nous interpeller sur notre façon d’en parler et de nous proposer d’examiner nos intentions pour voir si elles ne sont pas animées par un esprit de haine et de destruction. Françoise est dans un discours bouclé sur lui m^me , on ne peut pas l’atteindre en discutant avec elle. Personnellement, j’y ai renoncé. Cependant, et( c’est là mon désaccord avec Isabelle)je pense qu’on ne doit pas l’empêcher de s’exprimer sur ce site.

                      • En aucun moment je n’ai comparé Françoise avec St François, je ne parle que de mon expérience personnelle et ne partage que mes pensées à moi. Je défend et je défendrai la liberté de penser et la liberté de s’exprimer sans que quelqu’un vient agresser quelqu’un en dictant comment il faut penser, croire, aimer…

                        Et le jour où l ’Église acceptera un vrai dialogue avec les autres et aura un geste bienveillant envers tous ceux auxquels elle fait du mal, je changerai mon avis. En attendant, je retourne au silence. Bien à vous.