Commentaires sur ce site : mise au point

Mardi 30 janvier 2018

J’ai reçu récemment une question me demandant si la personne qui intervient sous le pseudo « Françoise » était la « community manager » du site, chargée de répondre systématiquement aux commentaires. En effet, depuis pas mal de temps elle intervient quasi à chaque fois qu’une personne poste un commentaire en lui répondant comme si elle était chargée de le faire.

L’équipe du site et moi-même tenons à bien préciser que cette personne n’est absolument pas membre de l’équipe du site ni de l’équipe des modérateur(e)s.

Notre politique, à l’inverse de ce qui se fait dans les dérives sectaires où l’on filtre les interventions, est de laisser une liberté aux personnes d’intervenir pourvu que les messages ne soient pas insultants ou diffamants. Nous sommes très attaché(e)s la liberté d’expression et la pluralité des opinions dans le respect d’autrui. Il y va de notre crédibilité lorsque nous dénonçons le sectarisme.

Certaines victimes n’osent pas s’exprimer. D’autres, ayant vécu dans un système où l’on leur imposait des choses à penser en leur répétant sans cesse et en ne leur laissant aucune liberté de penser autre chose, semblent reproduire ce schéma. Cela effectivement nuit à celles qui ne s’expriment qu’avec parcimonie. Certain(e)s sont tentées de ne plus intervenir tout en sachant que la personne qui intervient sous le pseudo « Françoise » va leur répondre.

Nous avons conscience que cette situation est peu satisfaisante mais nous continuerons néanmoins notre politique de « liberté d’expression » qui nous semble la plus adaptée sur ce site, la plus respectueuse de la cause que nous défendons. En espérant que « Françoise » changera un jour…

Si ces interventions multiples vous dérangent (si elles continuent…), vous avez toute liberté de ne pas les lire.

Nous vous encourageons à vous exprimer et à dialoguer entre vous et vous n’êtes absolument pas obligé(e) de répondre à une personne qui s’adresse à vous de manière récurrente.

Le responsable du forum

Vos réactions

  • Françoise 7 février 2018 13:24

    Bonjour à tous Bonjour Xavier

    A la lecture de cette mise au point qui concerne en grande partie la mise en cause de ma personne et traite de la légitimité de mes participations sur ce forum, je dois moi aussi recadrer les choses :

    • Je n’ai jamais prétendu être quelqu’un d’autre, qu’une simple intervenante, parlant en son nom propre et non au nom du site.
    • Si mes interventions gênent certains participants, ils peuvent me le dire clairement en face, m’expliquer pourquoi, je ne mange personne.
    • J’apporte sur ce forum régulièrement des informations sur différents projets liberticides, malversations, crimes, perpétrés par différents groupes sectaires. Ainsi qu’un éclairage historique et sociologique sur les différents groupes sectaires, leurs fondateurs et responsables. Et enfin, j’apporte mon expérience personnelle sur le sujet puisque concernée par le phénomène sectaire via mon père surnuméraire de l’Opus Dei, engagement paternel qui a abouti à son meurtre par des personnes issues de ce groupe sectaire.

    J’ai donc toute légitimité pour poster informations, propos, soutiens, au même titre que n’importe quel participant, participante ici. Ni plus ni moins.

    En quoi ces interventions avec partage informatif régulier portent-elles préjudice aux lecteurs et intervenants du site et les empêchent-t-ils de participer, de s’exprimer ?

    J’avoue ne pas comprendre en quoi mes interventions ni dans leur contenu ni dans leur expression posent problème.

    Je ne m’exprime jamais pour occuper le forum sur des sujets que je ne connais pas, encore moins pour terroriser ou intimider les autres intervenants ou les empêcher de s’exprimer. Mais bien pour apporter du contenu informatif, répondre à des questionnements, des souffrances et faire avancer le débat sur le sujet.

    Si des personnes ne souhaitent pas me lire ni me répondre parce que mon propos heurte des croyances non encore déliées d’avec le moule sectaire, elles sont libres de le faire. De la même façon que je suis libre de faire la même chose les concernant. Je ne vois pas en quoi ça présenterait un problème.

    Je fais des messages parfois longs, certes, mais je ne suis pas la seule. Pourquoi cela pose un problème quand c’est moi qui poste et pas les autres ?

    Je m’exprime toujours avec courtoisie, correction. Même en cas d’échange vif. Je ne prétends jamais détenir la vérité contrairement aux groupes sectaires et à celles et ceux qui s’en réclament. Je ne fais que montrer des faits, des comportements dérivants et sectaires, documents à l’appui.

    Enfin comme tout(e) intervenant(e) lambda se doit de le faire, en cas de lecture d’un contenu à caractère antisémite, raciste, xénophobe, sexiste, donc relevant du délit pénal, je poste des alertes auprès de l’administrateur du forum, et je fais un rappel de la loi.

    Ce qui est la procédure classique, même si l’on peut déposer directement auprès d’un organisme gouvernemental ou d’une association comme la Licra.

    Concernant des insultes, l’apologie de la haine, de la violence, toute modération effective, ce dès la charte, et encore plus l’administration du site doit immédiatement dès qu’elle en a connaissance, censurer, dénoncer les faits, tant auprès de son auteur(e) que publiquement, puisque ce type de message déroge à la loi, et peut porter atteinte au site et à son administrateur. Que le contenu illicite en question soit posté par un un administrateur, un modérateur ou un animateur ne rend pas plus légitime un message faisant la promotion d’une littérature à caractère antisémite, raciste. C’est au contraire un fait aggravant.

    Si protéger le site et son fondateur de poursuites pénales en signalant à son administrateur et aux intervenants, la publication de contenus faisant promotion de théories antisémites, mérite cette mise au point façon mise en cause publique en retour (alors qu’un message à caractère antisémite posté n’appelle aucune réaction), dois-je en conclure que le forum se positionnerait en ce cas hors la loi et contredirait totalement son objet ?

    Comme je l’ai déjà précisé, je n’ai pas vocation à être le putching ball, ni la victime expiatoire de qui que ce soit ici ou ailleurs. Je m’exprime de façon courtoise envers tous en toute occasion, je reste complètement dans la lignée des sujets et des thèmes traités et je tiens tout autant que le reste des participants, à ce que le site puisse continuer son activité (de qualité) et donc évite d’être poursuivi pour promotion de littérature antisémite.

    Donc merci de faire cesser ce qui commence à ressembler à du harcèlement.

    Merci d’avance.

    Rappel de la loi concernant les propos à caractère racistes (ou antisémites) :

    Code pénal : art. 29 ; art. 32 al. 2, loi du 29 juillet 1881 art. 29 al. 2 ; art. 33 al. 3, loi du 29 juillet 1881

    https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/sanction-propos-antisemites-internet-17589.htm

    • Commentaires sur ce site : mise au point 7 février 2018 15:46, par Isabelle

      Pauvre Françoise, victime de « Harcèlement » ; putching ball ou victime expiatoire ! Vous allez m’arracher une larme ! :-)

      Je me demandais combien de temps vous mettriez avant de répondre et j’avoue que j’arbore un Grand Sourire en vous lisant. Bon, ce n’est pas très charitable je le reconnais mais l’inversion accusatoire est l’une de vos marques de fabrique il me semble.

      Vos menaces - à peine déguisées - de poursuites pénales pour de soit-disant « propos à caractère antisémite, raciste, xénophobe, sexiste » envers des intervenant(e)s et pour soit-disant « protéger le site et son fondateur » touchent au summum de la malhonnêteté intellectuelle et du surréalisme. Vous taclez d’ailleurs le modérateur (ou administrateur) en soulignant qu’il couvrirait des « contenus illicites » et qu’il s’agirait là d’un « fait aggravant ».

      Y-a t’il un délit pénal pour la bêtise et l’ignorance ? Chantage quand tu nous tiens ! :’-))

      Allez, vous avez votre tribune acquise ici et personne ne viendra vous y déloger. Xavier ne « censure » pas et je comprends pourquoi en vous lisant. Vous pouvez continuer votre propagande anticléricale et partisane en toute tranquillité. En vous arrogeant le titre « d’informatrice » et « de conseillère », voir de « soutien », vous me faite songer aux coucous qui ont la fâcheuse tendance à squatter le nid des autres espèces d’oiseaux pour y déloger leurs œufs !

      Oh ! Mais j’oubliais votre « légitimité » afin de porter atteinte aux prétendues « croyances non déliées d’avec le moule sectaire » (sic !). Je vais arrêter là car il vaut mieux laisser aboyer le chien et passer outre. Non, vous ne terrorisez ou intimidez personne sur ce site, par contre - et à titre purement personnel -, vous lassez.

      Vous « ne comprenez pas en quoi vos interventions posent problème » ? C’est bien là le problème…

      • Bonsoir ! Pourquoi un tel feu d’artifice verbal, une performance rhétorique si agressive ? Pour démontrer encore à quel point chaque être humain s’accroche et conserve son système de valeurs et’ d interprétation propre,dont la logique exclu celle de l’autre ? On a une chance inouïe sur ce forum de partager notre expérience et apporter chacun notre compréhension des choses pour avoir une vision plus riche, plus vivante plus vraie par la suite et non pour faire changer le regard de quelqu’un .. A mon avis, le point de vue d’un tel et le point de vue d’une telle ne veut pas dire que l’un ait complètement raison et l’autre- complétement tort. Au contraire, tout porte à croire que tout le monde puisse avoir un peu raison, non ? La raison c’est quelque chose de dynamique,progressive de toute façon.. La connaissance de l’être humain est en perpétuel développement, elle est tout simplement à l’image de notre réalité qui n’est faite que des contrastes. Pace et bene !

      • Commentaires sur ce site : mise au point 8 février 2018 13:54, par agapé

        Bonjour Isabelle, Je ne comprends pas ces accès d’animosité. Dieu sait et vous l’avez vu sur ce site, que je me suis très souvent opposée aux propos de Françoise. Mais vous connaissez aussi la règle de ce site qui laisse tout le monde s’exprimer . Il y en a peut etre d’autres qui pratiquent la censure que vous desirez et dans le cas contraire, vous pouvez aussi créer le votre. Françoise a autant le droit de s’exprimer que vous et moi. Chacun d’entre nous a aussi le droit de ne pas lire ses messages et de na pas y répondre. Nous ne sommes jamais seuls dans une discussion. (Et oui, on a le droit d’être anticlérical.)

        • Commentaires sur ce site : mise au point 8 février 2018 19:22, par Isabelle

          @Agapé,

          C’est drôle mais je ne pas étonnée que vous « ne compreniez pas » vous aussi.

          Mais oui, Françoise a « tous les droits », y compris de jouer sur la corde sensible d’une victimisation à outrance et de menacer de poursuite pénale ceux qui osent la remettre à sa juste place ou lui faire une piqûre de rappel afin de modérer sa « fougue » (sic !).

          Ses ficelles sont tellement éculées mais visiblement elles fonctionnent toujours merveilleusement, y compris sur ce type de forum. Pour faire l’apologie de son discours idéologique, elle a même un club de « Fans » qui bondissent pour défendre son ardeur et ses très généreuses contributions (sur ce site ou sur celui de Golias !) :-))

          Décidément, le côté « Droit & Lois » de la Ripoublik fait recette ici (comme partout en France d’ailleurs). Le gavage médiatique sur les fausses valeurs « Liberté, Egalité, Fraternité » aura fait bien des dégâts, en particulier dans l’Eglise catholique tellement attaquée, de l’intérieur comme de l’extérieur.

          Personnellement, j’obéis à la Loi de Dieu en premier et non à celle de l’état, de la Licra ou du Crif (ces trois derniers étant intrinsèquement liés comme le savent bien ceux qui ont étudié l’envers du décors du pouvoir temporel et politique tout en déplorant l’état de la France qui en résulte). Je fais donc mienne la devise de Ste Jeanne d’Arc : « Messire Dieu premier servi », n’en déplaise à certaines.

          Je n’ai pas « d’animosité » particulière pour Françoise Agapé. Son discours relativement stéréotypé, je l’ai entendu maintes et maintes fois dans d’autres bouches. Si j’ai quelque peu forcé le trait en me moquant (plutôt gentiment) d’elle et que je l’ai blessée, je m’en excuse. Par contre, sur le fond, je ne retirerais pas une virgule.

          Deux textes me viennent à l’esprit :

          • Apocalypse 3-(15-16) : « Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche ».
          • Mathieu 10 (34) : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée ».

          Comprenne qui pourra.

          Après cette petite ’mise au point’ *sourire*, je vous souhaite à tous et toutes des échanges constructifs et fructueux. Je pense avoir dit tout ce que j’avais à dire sur ce forum qui a le mérite d’exister, c’est un fait. Un témoignage vrai est toujours bouleversant. Bonne soirée.

          • Commentaires sur ce site : mise au point 8 février 2018 21:42, par agapé

            "Mais oui, Françoise a « tous les droits »," Cette remarque me fait penser à un texte de la Genèse. Souvenez vous le dialogue entre Eve et le serpent. Il reprenait l’interdit en le transformant "Alors Dieu a dit"Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin…"Alors que l’interdit ne portait que sur un arbre en particulier. Lorsque je vous dis "Françoise à le droit de s’exprimer.. (Ce qui implique, l’interdit de la censurer.) Vous en concluez : Françoise a tous les droits.." Donc attention à la voix du serpent….. . Ce qui semble vous gêner, n’est pas le manque de règles sur ce site, mais surtout que l’on applique pas les vôtres. En vous écoutant je me demande si vous ne confondez pas vos propres règles avec celles de Dieu( que vous appelez la Loi de Dieu.). En quoi Dieu serait Il contre la liberté d’expression, l’égalité et la fraternité ? Au contraire Il est au fondement de ces valeurs. Le problème c’est que notre société les prône en oubliant leur origine éminemment chrétienne. Et le discours que vous tenez ne fait rien pour le rappeler.

          • Commentaires sur ce site : mise au point Pour Isabelle 9 février 2018 12:15, par suricate

            Bonjour Isabelle,

            Je prends la plume du clavier aujourd’hui pour vous remercier. Je souscris pleinement à ce que vous écrivez. Cela faisait très longtemps que je n’écrivais plus sur ce forum, du fait expressément de cette personne Françoise, qui se permet, du haut de sa suffisance de cracher sur tout ce qui bouge dans le domaine catholique (fera-t-elle le même processus avec toutes ces sectes sataniques se prétendant religions qui nous envahissent en France ? Non, c’est certain, car il est très, trop, facile de tirer à boulets rouges sur Notre Eglise Apostolique Catholique). Il est impossible d’écrire quoi que ce soit sans que ce personnage ne rapplique pour débiter à longueur de lignes les mêmes sempiternelles choses dégoulinantes. Je me demande d’ailleurs si elle ose encore aller se confesser de temps en temps, après toutes ces choses débitées contre l’ensemble de Notre Eglise… Bien sûr, il y a d’énormes scandales chez les catholiques (un seul est déjà en lui-même un énorme scandale) qui nous font souffrir au plus haut point, mais cette dame en rajoute sans cesse, à tel point qu’elle fait l’inverse de ce qu’elle prétend vouloir opérer et nous fait encore bien plus souffrir. A trop crier au loup, on ne fait même plus attention et je ne regardais même plus ce blog depuis des mois et des mois, peut-être des années. Donc Isabelle, merci pour votre contribution qui fait du Bien. Mais je regrette que le modérateur confonde démocratie et Vérité divine, nous devrons tous rendre des comptes y compris sur ce que nous aurons laissé dire et faire. Nous sommes responsables des affaires du Bon Dieu sur notre terre. En tout UDP

            • Commentaires sur ce site : mise au point Pour Isabelle 9 février 2018 23:48, par Xavier Léger

              @ Isabelle et Suricate : votre argument selon lequel il faudrait surtout ne pas faire de mal à l’Eglise m’insupporte. Voilà, c’est dit. C’est un discours inaudible aujourd’hui, et si vous continuez à le tenir, c’est que vous n’avez strictement rien compris au problème. C’est précisément à cause de ce faux argument que tant de victimes n’ont jamais osé se battre, et toutes les dérives que nous dénonçons aujourd’hui ont pu se produire. Cela m’a trop longtemps inhibé, jusqu’au jour où j’ai compris que « chercher à défendre l’Eglise » était une ineptie. Ce qu’il faut, c’est chercher la vérité, et défendre les victimes. Ce faisant, vous servez toujours l’Eglise, et cette fois, pour de vrai. Et vous savez quoi ? Je suis persuadé que le Bon Dieu approuve ce raisonnement. Quant aux corrections menaçantes de Suricate (« Mais je regrette que le modérateur confonde démocratie et Vérité divine, nous devrons tous rendre des comptes y compris sur ce que nous aurons laissé dire et faire »)… Que dire ? Je suis tout à fait prêt à rendre des comptes au Bon Dieu, je vous remercie pour vos conseils. Dommage que vous parliez comme un gourou.

              @ Françoise : vous passez votre temps à intervenir dans toutes les discussions, en jouant parfois à « madame je-sais-tout ». Je peux comprendre que vous ayiez envie de participer aux discussions, et reconnais même que vous apportez beaucoup d’informations, mais j’ai relu certains de vos anciens commentaires, et je reconnais que vous avez parfois un ton odieux - disons très prétentieux et méprisant pour ceux qui ne partagent pas vos opinions. Or, vous devriez être un peu plus prudente dans vos affirmations, car s’il est vrai que vous savez beaucoup de choses, vous n’avez qu’une vision parcellaire, et surtout entièrement polarisée sur ces affaires. On a l’impression en vous lisant qu’il y a deux camps : les bons et les méchants. C’est vrai qu’il y a des choses absolument atroces dans l’Eglise - je suis bien placé pour le savoir - mais les choses sont loin d’être aussi catégoriques. Tout n’est pas noir ou blanc : il y a beaucoup de gris.

              D’autre part, votre argument relatif à l’antisémitisme n’est pas sérieux. Il n’y a jamais eu le moindre commentaire antisémite ou raciste, sur ce forum, nous ne l’aurions jamais toléré. Citer un auteur controversé ne fait pas de vous un prosélyte antisémite.

              • Commentaires sur ce site : mise au point Pour Isabelle 10 février 2018 13:56, par Isabelle

                @Xavier,

                Quelle arrogance et quelle suffisance (quel orgueil ?) pour vous arroger le droit de déterminer les critères qui font qu’un tel ou une telle sert ou non l’Eglise « pour de vrai » ! Qui êtes-vous pour sonder les cœurs et les reins ? Vous n’avez pas l’apanage de la Vérité aussi ayez un peu plus d’humilité !

                Voyez, étant moi-même victime d’une Communauté à déviance sectaire aggravée, j’ai lutté pour le devoir de Vérité au sein de l’Eglise pendant bon nombre d’années, me heurtant à un mur d’incompréhension et de silence comme beaucoup. Mais j’avais semé une graine et, après, il y en a eu d’autres fort heureusement qui ont conduit à des mesures - certes insuffisantes - mais qui protégeaient un peu mieux les membres engagés. J’ai continué ensuite à étudier et à dénoncer les abus au sein de l’Eglise Catholique auprès de responsables de Communautés (anciennes ou nouvelles) mais aussi de victimes rencontrées qui sont souvent sorties brisées par l’Omerta et l’inaction des instances ecclésiales. Cependant, peu à peu, j’ai élargi mon spectre d’analyse non seulement à l’Eglise Catholique mais aussi à ceux qui l’ont infiltrée, et ce à tous les niveaux - y compris au Vatican -, afin de la détruire de l’intérieur. Et je l’ai défendue avec passion, partout et en toute occasion, n’épargnant pas les hauts dignitaires pour lesquels j’ai eu souvent des paroles dures, en expliquant à bon nombre de personnes (y compris à d’autres victimes) pourquoi des pans entiers de l’Eglise - que j’aime et respecte - étaient gangrenés.

                Non, défendre l’Eglise n’est pas une ineptie encore aujourd’hui ! Même défigurée, même bafouée et meurtrie, l’Eglise reste notre Mère.

                Voyez-vous, le fait d’être victime et de défendre certaines vérités au service d’autres victimes ne vous donne pas le titre de ’vrai défenseur’ au service de l’Eglise en balayant les autres d’un revers de main et sans connaître leurs parcours respectifs, leurs œuvres et, surtout, leur cœur.

                Vous n’êtes pas un « intouchable » parce que vous avez créé ce site - dont le forum est passablement controversé et à double tranchant -. Attention à ne pas verser dans l’auto-satisfecit et l’impunité. Si vous ne parvenez plus à vous remettre en question parfois ou à accepter quelques ’correctio filialis’ qui visiblement vous insupportent, alors vous risquez de reproduire le shéma que vous condamnez fermement. Je me doute qu’une volée de moineaux va probablement venir prendre votre défense et je les comprends. Cependant, comme vous remettez directement en cause mes motivations et mon engagement ecclésiale, je me devais de vous répondre fermement et sans détours.

                J’en profite également pour souligner que le fait de traiter de « gourou » un intervenant (qui souligne avec justesse que nous aurons effectivement à justifier devant Dieu nos silences complices ou notre passivité face aux mensonges) est choquant et totalement déplacé pour un modérateur qui prétend servir l’Eglise pour de vrai. Que des membres souffrants et victimes d’abus soient écoutés et s’expriment librement sur votre site ne justifie nullement une telle accusation qui vient d’un amour-propre blessé à mon sens.

                Oui, vous avez oeuvré pour défendre les victimes (dont vous êtes) mais vous êtes loin d’être le seul et ne représentez pas l’ensemble d’entre elles. Certes, vous avez été un porte-voix mais votre modus operandi a ses limites et ses failles, ne vous en déplaise. Si vous avez la conscience tranquille, tant mieux pour vous. Personnellement, je préfère avoir à lutter en permanence pour ma conversion personnelle et la remise en cause de mes certitudes acquises afin de rester (ou de revenir) à un état de grâce.

                Votre message me conforte doublement dans le fait de quitter définitivement ce forum car, comme dit le Seigneur en Mathieu 10-14 : « Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds ».

                Soyez assuré de mes prières.

                • Pourquoi ces justifications sans cesse et ces « menaces »recourantes de quitter le forum ? Parce que une poignée de gens n’adhère pas à cent pourcent à certaines de vos idées ? Pourquoi tout à coup tout le monde devrait penser comme vous, Isabelle ? Si vous reliriez un peu vos propres commentaires vous verirez peut-être que ce manque d’humilité que vous attribuez aux certains y est très présent. Si on ne sent pas accueilli et appréciè à sa juste valeur il vaut mieux partir en effet. Mais je pense que vous vous y trompiez . Vraiment. Même si personnellement ,je ne suis pas toujours d’accord avec tout ce que vous dites, je respecte votre position comme je respecte celle de Françoise etc. Moi aussi j’ai vécu des tendances néfastes de la religion qui rabaissaient la valeur de la vie et déformaient l’image du monde réel et de moi même.Et malheureusement ma sensibilité d’aujourd’hui ne me permet pas de pardonner à mon bourreau… Et alors ? Personne ne juge mon cœur ici, si ? Quant a votre dialogue avec Françoise, il n’est pas toujours facile,certes, mais ça fait partie de ces débats qui peuvent aider à réfléchir autrement,de manière plus efficace.Pour moi c’est une vraie richesse. C’est en l’homme, dans sa liberté de penser qui constitue sa dignité, qu’il faut d’abord fonder les principes du respect de l’autre . Du coup certains de vos propos sur la censure sont un peu difficile à avaler. J’espère que vous changeriez d’avis et ne quitteriez pas ce site définitivement.

              • Me voici donc un gourou. Si cela vous conforte et bien confortez-vous cher Xavier. Mais je répète, toutes choses dites, ou faites et même pensées, devront rendre compte au jugement final. Tout doit donc être pesé, le monde entier regarde ces arguments contre Notre Seigneur, Tête de Notre Eglise ; attaquer l’Eglise catholique est aussi (et surtout) attaquer Sa Tête, Dieu Trine. En ceci, on ne peut dire n’importe quoi. Je ne suis pas victime de secte dans l’Eglise, mais en souffre énormément et ce qui est dit sur ce forum (non par vous, il me semble, mais vu que vous le prenez pour vous, cela signifierait donc que vous le cautionnez pleinement, semble-t-il), et souffre bien plus des attitudes spirituelles de tous mes frères et sœurs dans ma paroisse, surtout les dimanches ; on s’y croirait au marché, à la fête foraine ; et sur ce forum, souvent, de par des intervenants comme Françoise, j’ai l’impression de voir cela, de sentir cela. Des gens sachant tout sur tout, indispensables, les cimetières en sont remplis, il y en a sur tous les zincs spirituels de la terre, mais est-ce cela que le Bon Dieu veut de nous ? Non, il nous veut Saints dès cette terre, il nous veut évangélisateurs, reprenant nos frères et sœurs lorsqu’ils sont dans l’erreur (en ceci votre blog est tout à sa place) mais en tout Vérité et Justice, c’est à dire en toute Miséricorde. Bien entendu qu’il faut que les coupables soient jugés et punis, ne serait-ce que pour leur propre avancement spirituel, mais il faut aussi que les victimes rebondissent et fassent de ces immenses maux, de Grands Biens pour leurs âmes et les âmes en général. Hors, ce n’est pas ce qui se fait ici, on croirait voir une entreprise de destruction systématique des œuvres de Dieu, je pense par exemple à des sociétés assises sur le roc comme le Bon Pasteur, que je connais quelque peu de l’intérieur par ma famille et qui a été trainé dans la boue par des on dit, des choses dites deci-delà, souvent des rumeurs, des fake-news jamais vérifiées etc.. Il y a dans notre Eglise des scandales bien plus graves que cela, qui tiennent en deux mots ; l’Eglise perd les âmes, une multitude d’âmes, et seul cela compte, car seule compte la Vie Eternelle. Il faut placer le débat à ce niveau et non au niveau terre à terre. Des victimes il y en a toujours eu, il y en aura toujours (j’en suis une dans d’autres domaines), mais cela doit être transposé bibliquement, en conformité à Notre Seigneur comme il l’a voulu Lui-même : qui m’aime prenne la Croix et me suive.

              • Commentaires sur ce site : à Xavier 16 février 2018 13:06, par Françoise

                Bonjour Xavier

                Si un intervenant peut poster un lien ici dont le contenu est de la littérature antisémite et fait référence à un auteur antisémite n’est pas alertant pour vous, les bras m’en tombent.

                Malheureusement, ce lien a été déposé sur le forum et je vous ai même posté personnellement par mail la preuve de cela via des avertissements de maisons d’éditions sur ces contenus littéraires de Léon de Poncins, ouvertement antisémites et utilisés par le passé comme outils de propagande pro nazie. Et vous n’avez rien dit, laissé passer ces contenus. En retour, j’ai eu droit à des reproches.

                Peut-être aurais-je dû signaler directement à la LICRA ou à des organismes gouvernementaux ce lien et contenu antisémite, mais il m’a semblé plus courtois de vous envoyer un mail et de faire l’alerte à tous les participants de façon publique. Un accident peut arriver et tout le monde ne sait pas forcément que les écrits de Léon de Poncins sont antisémites et outils de propagande pro-nazie. Voilà pourquoi je me suis adressée à vous directement pour faire un rappel de la loi et préciser à tous comme à Isabelle, responsable de ce dépôt de lien, le fait que l’antisémitisme n’est pas une opinion mais un délit.

                Que je dise des choses difficiles, dures, jugées radicales pour la plupart des personnes qui ici ont une culture relativement soumise à toute forme d’autorité y compris à celle qui les a bafouées, et que du coup, je fasse grincer des dents, c’est tout à fait normal. Je serais surprise du contraire. J’accepte totalement cette situation et cela fait partie des échanges et des débats, des différences.

                Dans la sortie d’emprise sectaire, il y a des étapes. L’exfiltration n’est pas que physique, elle est aussi psychologique, culturelle et c’est certainement cette partie qui est la plus longue à réaliser pour un ex-adepte. Donc il faut du temps et des rencontres et différentes prises de conscience qui vont se compter en années, voire en plusieurs décennies (tout dépend de l’éducation initiale, du parcours sectaire, du degré d’emprise, de la capacité d’ouverture sur l’extérieur). Les choses ne se font pas en claquant des doigts ou simplement parce qu’on a quitté géographiquement, physiquement la secte. Sinon cela se saurait depuis belle lurette !

                Mais pour autant, ça ne doit pas empêcher la réflexion et de déposer des outils pour alimenter cette réflexion. Sinon la discussion tourne en rond. Reste au niveau du cahier de doléances des uns et des autres, qui certes est une première étape d’échanges et de prise de conscience, mais qui ne permet pas de comprendre pourquoi les personnes sont entrées dans ces sectes ni pourquoi il est si compliqué d’en sortir au-delà de l’aspect physique.

                J’essaie de faire réfléchir sur ces questions parce que je m’y suis confrontée moi-même , dans le cadre de l’emprise sectaire et ultrareligieuse paternelle et ses conséquences au plan éducatif et religieux, au plan culturel, familial, social, idéologique.

                Et c’est évident qu’aborder ces aspects est dérangeant. Maintenant, si on fait l’impasse dessus, est-ce que l’on fait avancer les ex-adeptes ?

                Je suis loin de tout savoir. J’apprends tous les jours. Et il n’y a aucune prétention chez moi. Sinon, croyez bien que je ne partagerais en aucune façon tout ce que je peux apprendre et ai pu apprendre dans le cadre de mes recherches, de mon vécu et des étapes de reconstruction que j’ai effectuées. Si je poste autant d’infos et d’analyses, c’est que je pense l’espace et les personnes en capacité, justement parce que sortis de sectes, de pouvoir y avoir accès. Et que si elles avaient eu auparavant ces infos, elles ne seraient sans doute pas entrées dans ces sectes ni ne se seraient laissées piéger religieusement.

                Par contre, j’ai bien conscience de ce que notre institution cléricale a choisi de rester en partenariat et soutien logistique, idéologique, à ces sectes plutôt que soutenir les croyants et les victimes. Et cela, je ne peux que le souligner et expliquer pourquoi. Car non seulement c’est un choix religieux mais c’est aussi un choix politique, financier.

                Qu’il y ait à l’intérieur de l’institution, des groupes religieux sincères qui souhaiteraient en finir avec ces sectes, je n’en doute pas (le fameux gris dont vous parlez).

                Mais ces groupes constituent hélas plus une forme d’alibi de lutte pour l’institution ( comme un paravent exactement comme a fonctionné la commission pontificale sur la pédophilie) quand les directives générales institutionnelles et les faits vont exactement dans le sens inverse.

                Peut-on prétendre lutter contre les sectes en négociant avec la CEF qui elle-même est tenue par des hauts prélats dont les amitiés et les idéologies vont davantage au soutien de ces groupes sectaires qu’à protéger les croyants et encore plus les croyants victimes ?

                Ca me paraît difficile, très très compliqué et pour le moins hasardeux.

                Vous avez vu je pense comment, après avoir tenté le maximum en ce sens, certaines associations de victimes de prélats pédophiles ont compris que malheureusement, l’institution cléricale est dans l’incapacité et dans le refus profond tant de dénoncer que traiter ce problème pénal, tout en balayant complètement la souffrance des victimes et pire, en l’instrumentalisant.

                Malheureusement, je pense que nous voyons exactement le même positionnement clérical vis à vis des groupes sectaires au sein du catholicisme romain.

                Ca ne me réjouit pas du tout de le constater en tant que croyante et pratiquante, mais au vu de l’historique, des choix politiques, financiers, religieux qui ont été faits depuis le début du 20e siècle en Europe (avec certes la parenthèse Vatican 2, sorte d’ovni mais vite mis par terre par des groupes ultra conservateurs toujours majoritaires au sein de l’institution), je suis malheureusement contrainte à ce constat. Les faits sont de plus en plus dénoncés médiatiquement par des croyants. Et par des victimes aussi. Ce au plan international. Pour autant, l’institution joue la montre, les effets d’annonce publicitaire mais continue d’appliquer la même politique, ce qui accentue le conservatisme, le dogmatisme et donc justifie au final plus les groupes sectaires que cette politique institutionnelle ne les dénonce.

                Peut-on rester silencieux là-dessus ? Peut-on continuer à cautionner une institution religieuse qui se comporte de cette façon ?

                Personnellement, je ne le peux pas. Parce que cette attitude cléricale majoritaire a des conséquences graves sur les croyants. Pas seulement sur les victimes et ex adeptes de ces groupes dérivants et sectaires.

                Ce positionnement institutionnel clérical blesse l’ensemble des catholiques en les bafouant. Et ça décrédibilise complètement l’institution (y compris les groupes antisectes, les groupes de victimes qui luttent pour réformer et changer la donne avec tout leur cœur) et tout autant la pratique religieuse. En la réduisant presque uniquement à des pratiques dérivantes et sectaires, et cela depuis une bonne vingtaine d’années, car c’est l’image que véhicule de plus en plus le catholicisme romain, tant les groupes dérivants et sectaires ont pris de poids dans la pastorale et les différents groupes de réflexion de nos paroisses et diocèses et tant ces groupes disposent souvent, pas toujours certes, mais de plus en plus, du soutien de nos évêques (le tournant marquant a été en France l’année 2007 avec des nominations ultraconservatrices).

                Et ça ne va pas en s’arrangeant puisque sur la totalité des futurs prêtres ne serait-ce qu’en France, vous en avez un quart qui provient de l’intégrisme schismatique (FSSPX), et la plupart du reste du groupe sont liés culturellement ou religieusement à des groupes sectaires et dérivants que ces séminaristes ont connus dans les aumôneries, des retraites, des pélés jeunes et auxquels ils ont plus ou moins adhéré.

                Dans un tel cadre culturel et religieux, qui entend la dérive sectaire non comme une dérive sectaire mais comme un fondement constructif du catholicisme, comment pouvoir dénoncer ces communautés dérivantes et sectaires au plan institutionnel ?

                Cette situation, je ne sais pas vous mais personnellement en tout cas, je la trouve insupportable. Je considère qu’elle nous prend tous et toutes en otages et doit être dénoncée.

                Ce n’est peut-être pas votre positionnement, mais je vois de plus en plus difficilement une issue positive dans une espèce de coopération avec l’institution qui n’aboutit la plupart du temps qu’à des changements ultra mineurs, cosmétiques, tandis que les communautés dérivantes continuent leur travail criminel d’embrigadement et continuent de progresser en terme d’emprise aussi bien au plan religieux, idéologique, financier, que politique, institutionnel, dans l’animation pastorale, dans nos établissements scolaires cathos, etc.

                Vous connaissez sans doute les singes de la sagesse : « ne pas vouloir voir ce qui pourrait poser problème, ne rien vouloir dire de ce qu’on sait pour ne pas prendre de risque et ne pas vouloir entendre pour pouvoir faire « comme si on ne savait pas. »

                C’est actuellement le positionnement institutionnel et clérical. Et je trouverais dommage que ce soit le positionnement de l’Envers du Décor. Si véritablement le forum se positionne pour dénoncer clairement les groupes et communautés sectaires et dérivants dans tout ce qu’ils sont, font, il faut aborder ce qui peut poser problème y compris des paradoxes des soutiens cléricaux institutionnels, parler de ce que l’on sait y compris de ce qui fâche (l’embrigadement peut s’opérer par le biais d’un modèle éducatif dysfonctionnel), et entendre que l’orientation politique et religieuse de l’institution a plus favorisé que combattu et continue de plus favoriser que combattre ces groupes dérivants et sectaires, pour ne plus faire comme si on ne savait pas.

                C’est le sens de ma démarche ici. Je pense que lorsque vous avez en prolongement de votre blog sur les Légionnaires, ouvert le forum de l’Envers du Décor, c’était votre souhait profond aussi. Logiquement, le forum est indépendant de la CEF, non ? S’il ne l’est pas, alors je peux comprendre que mon propos peut vous déranger ainsi que mes interventions. Mais merci de le préciser.

                Cordialement Françoise

    • Commentaires sur ce site : mise au point 8 février 2018 12:41, par Louise

      Merci Françoise pour votre mise au point tout à fait justifiée et à la lumière de votre vécu on comprend mieux pourquoi vous défendez avec ardeur votre point de vue quand vous nous révélez votre triste passé.

      On ne peut pas se mettre à votre place quant à l’impact de vos souffrances que vous avez subi et apprivoisé tout au long de votre vie . D’ailleurs, c’est ce qui fait votre force pour dénoncer avec vigueur les prédateurs des dérives sectaires car vous savez de quoi vous parlez et on ne peut pas vous reprocher de vous exprimer si fougueusement , voire avec passion sur les différents sujets qui vous préoccupent. C’est votre cheval de bataille !

      Je vous lis dans le site « Golias »et vous intervenez de la même façon, sans manière ni détour, vous êtes« vraie ». Je vous dirais merci pour avoir apporté un certain nombres d’informations toutes utiles les unes plus que les autres et ignorées du grand public.

      Merci aussi à Xavier pour laisser libre court à nos échanges qui parfois, reconnaissons-le sont vifs , mais toujours empreint d’une certaine courtoisie pour certain, c’est le mieux que l’on peut souhaiter, l’ironie dans ce cas ne devrait pas se glisser à travers nos échanges , soyons charitables et aimants !

  • Isabelle 31 janvier 2018 04:33

    « Nous continuerons néanmoins notre politique de ’liberté d’expression’ […] en espérant que ’Françoise’ changera un jour… »

    Soit vous êtes d’une naïveté touchante, soit vous êtes dans le déni le plus total. Désolée mais, expérience oblige, je ne peux que sourire devant tant d’angélisme. ;-)

    Cette fameuse liberté d’expression (qui est censée faire le contre-pied aux censures liées à des déviances sectaires) ne fait en aucun cas la part belle à la vraie liberté qui consiste à modérer un site afin que chacun s’exprime sans être systématiquement victime d’une propagande intrusive, répétitive, voir nocive.

    Dans les communautés déviantes - et je connais assez bien le sujet -, ce sont justement l’absence de régulation du pouvoir ; une modération quasi-nulle et une emprise sur les consciences par quelques verbeux charismatiques qui auront fait tant et tant de dégâts. En voulant défendre une « liberté de parole sans filtre », vous n’exercez pas un rôle minimal de régulateur afin de laisser aux plus faibles et fragiles le loisir de s’exprimer sans craindre une avalanche de réponses et/ou argumentations alambiquées, tronquées ou carrément partisanes de la part de la fameuse ’Françoise’.

    Pire, vous n’écoutez pas tous ceux et celles qui vous signalent ’l’autoroute sans limite de vitesse’ que vous lui accordez impunément. Je n’étais pas revenue sur ce site depuis un petit moment car, en effet, j’ai été lassée par son interventionnisme débridé. Quant à la « liberté » de ne pas la lire, je crois là encore que vous êtes dans le déni car il semble difficile de s’exprimer et de dialoguer avec une militante qui défend constamment ses convictions à coups de marteau avec un enrobage de gant de velours !

    Je précise qu’il n’est pas question de CENSURE dans mes propos, je parle ici simplement de MODERATION ! Et cela n’est pas antinomique avec la Sacro-Sainte « liberté d’expression », bien au contraire. Cela laisse à chacun la liberté de s’exprimer tout en respectant les différences d’opinions et de sensibilités.

    En voulant promouvoir une politique qui soit disant crédibilise votre combat contre le sectarisme, vous desservez votre cause in fine. Cet espace de débat a été déserté par beaucoup en raison d’un manque de respect de la Parole de chacun, c’est un simple constat et non un reproche. Votre combat en est desservi, je vous l’ai déjà signifié.

    Ayant connu les déviances sectaires personnellement, je ne peux que vous encourager à revoir vos priorités et à protéger la parole des personnes victimes ou fragiles et non à laisser libre cours à une personne (visiblement très blessée) qui sous couvert de défendre les victimes, impose son idéologie qui va souvent à l’encontre de la Vérité et de la charité envers le prochain.

    Cordialement. Bonne continuation.

    • Commentaires sur ce site : mise au point 31 janvier 2018 15:13, par Xavier Léger

      Je vous remercie Isabelle pour votre commentaire.

      Comme je vous l’ai déjà expliqué, il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles nous avons opté pour une modération minimale, dont des raisons d’ordre juridique.

      Je serais d’accord avec vous pour exercer une modération plus active (sans aucune censure)… mais qui s’en occuperait ? Vous ?

      Moi, je n’ai pas le temps. Celui qui gère le forum habituellement est une autre personne très dévouée, mais qui a également des engagements, une famille, un travail.

      Je sais (par d’autres expériences) qu’une modération active sur ce genre de site nécessite énormément de temps et de disponibilité. Il y a quelques années, je suivais life-after-rc.com, un blog en langue anglaise sur les légionnaires du Christ. Pendant plusieurs années, Genevieve Kineke (la responsable du blog), a passé plusieurs heures par jour à modérer…

      Je reconnais que c’était une expérience formidable, et que la modération était efficace… mais encore une fois : qui accepterait de s’occuper d’un tel forum, de façon bénévole, sachant l’implication que cela suppose ?

      Je connais votre réponse : « Si vous ne pouvez pas assurer la modération, alors fermez le forum. »

      C’est en effet une possibilité. Et c’est peut-être ce que je serais amené à faire.

      Ce serait cependant très dommage, car les autres retours que je reçois ne sont pas aussi négatifs. En fait, la plupart sont même positifs.

      Xavier

      PS1 : Voulez-vous nous aider à modérer ce site ? Très bien. Contactez moi en message privé.

      PS2. J’ajoute que je ne comprends pas très bien votre argumentation. Mon expérience personnelle d’ancien membre d’une communauté sectaire, c’est précisément l’inverse : à savoir un système d’endoctrinement coercitif, avec l’impossibilité totale de penser et d’exprimer des opinions qui s’éloigneraient un tant soit peu de la ligne du gourou. Personne ne vous a jamais contraint à adhérer aux arguments de Françoise.

      • Commentaires sur ce site : mise au point 31 janvier 2018 20:09, par Isabelle

        Bonjour Xavier !

        Bon, je m’attendais plus ou moins à une réaction défensive de votre part suite à mon post légèrement provocant. Je vous réponds publiquement.

        « L’art est difficile mais la critique est aisée » me direz-vous ? Sauf qu’ici, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un constat factuel, plutôt bienveillant d’ailleurs, sur des sujets hautement sensibles. Ce qui rend la modération délicate.

        1/ Sur l’argument : "Nous n’avons pas le temps de modérer ce forum, nous avons familles et engagements par ailleurs. => Je crois effectivement qu’il s’agit là d’un critère essentiel - que j’ai déjà évoqué avec vous il me semble -, et auquel je suis bien entendu sensible. Je peux comprendre un certain laxisme ou une modération ’ad minima’ liée à un manque de temps mais attention, cela a un prix !

        Il existe cependant des possibilités de modérer sans passer des heures par jour à lire et relire les messages mais en équilibrant le temps de parole de chacun tout simplement selon une charte d’utilisation clairement établie ; ce qui sous-entend un minimum de censure, je le reconnais, mais pour le bien commun in fine. Une source parmi tant d’autres sur la notion de charte et de modération ? : http://www.commentcamarche.net/contents/1319-forum-de-discussion A vous de creuser la question. Il y a d’autres sites.

        2/ En écrivant tout de go « Je connais votre réponse : si vous ne pouvez pas assurer la modération, alors fermez le forum », je crois que vous vous avancez un peu et tombez dans le manichéisme ou une analyse binaire, voir un peu simpliste. => J’ai du respect pour l’œuvre que vous et votre collectif avez accomplie et qui a aidé à « libérer la Parole » de bon nombre de victimes ou proches sur votre site. Certes, il y a eu des dégâts collatéraux mais, surtout, un aspect constructif ou reconstructif indéniable. Je ne doute pas que vous receviez des retours positifs des échanges et ce malgré certaines problématiques récurrentes.

        Si je me permets d’intervenir à nouveau au sujet de « Françoise », c’est parce que vous avez abordé le sujet dans l’article ci-supra et que j’estime sincèrement qu’elle serait souvent « hors charte » (du moins s’il y en avait une !).

        PS :

        • Vous me proposez de vous aider à modérer ce site or vous ajoutez ensuite que « vous ne comprenez pas très bien mon argumentation » (sic !). Ne serait-ce pas un peu antinomique, non ? ;-)
        • Votre expérience personnelle d’ancien membre d’une communauté sectaire serait précisément l’inverse de mon argumentaire ? Là, cela me laisse dubitative… Je ne crois pas que les communautés déviantes ou sectaires varient beaucoup sur leur mode de fonctionnement interne. J’en ai connu un bon nombre, ainsi que des témoignages corroborant. Nous arrivons souvent à un schéma concordant et reproductif. J’ai aussi connu un embrigadement doctrinal avec ’absence de penser par soi-même’, d’où ma défense de la pluralité d’expression, à condition qu’elle ne soit pas monopolisée par certain(e)s à des fins de militantisme assumé.
        • Effectivement, personne ne nous contraint d’adhérer aux arguments de Françoise (Deo Gratias !) mais, avons-nous réellement le choix de les éviter tant ils sont mis en figure de proue sans filtres et sans modération ?

        Si vous évoluez vers une charte souple mais avec un cadre indispensable, je serais heureuse de vous contacter pour une éventuelle collaboration mais pas à court terme. Le « no limit » n’est pas ma tasse de thé. J’ai vu trop de dégâts dans les consciences, les corps et les esprits en Communauté et dans le monde. Un juste milieu est à mon sens nécessaire, prudent et indispensable. C’est un équilibre fragile, je vous l’accorde.

        Fraternellement. Bon week-end et… bonne Année 2018 !

        Isabelle

        • Commentaires sur ce site : mise au point 31 janvier 2018 22:24, par Xavier Léger

          Que mettre dans cette charte pour modérer le zèle d’une internaute comme Françoise ?

          Nous retombons dans le même problème : si on décide qu’on délimite le droit de participer, il faut se mettre à compter les messages et la longueur des messages, comme le temps de parole des candidats à la présidence de la République. Cela serait ingérable, et à mes yeux, absurde.

          Si on s’en réfère aux propos tenus : même s’il m’arrive de ne pas être d’accord avec Françoise sur certains points, je ne vois strictement rien qui justifierait une censure de notre part. Elle n’a jamais insulté personne. Elle a un côté « donneuse de leçon » qui peut agacer, certes, mais il faut reconnaitre qu’elle argumente toujours ses propos.

          Ce qu’il faudrait surtout, c’est qu’elle fasse son propre site et qu’elle puisse ainsi renvoyer à ses propres articles, afin d’alléger un peu ses participations.

          Je n’ai pas l’habitude de censurer quelqu’un dont je ne partage pas les opinions.

          « Monsieur l’abbé, je déteste ce que vous écrivez, mais je donnerai ma vie pour que vous puissiez continuer à écrire. » (J’aime beaucoup cette citation attribuée à Voltaire - même si, en fait, elle n’est certainement pas de lui).

          • Commentaires sur ce site : mise au point 1er février 2018 00:34, par isabelle

            « Je n’ai pas l’habitude de censurer quelqu’un dont je ne partage pas les opinions ». OK ! Attendu, facile et qui débouche sur un constat avéré (mais souvent détourné) sous couvert d’ouvrir grandes les vannes de l’incontournable ’liberté d’expression’ sans filtre.

            Bon, je vais être brève car votre discours me semble biaisé Xavier. Vous appréciez ceux qui vous brossent dans le sens du poil (ce qui est compréhensible). Par contre, la contradiction argumentée vous pose problème et vous bottez en touche systématiquement.

            « Que mettre dans cette charte pour modérer le Zèle d’une internaute comme Françoise ? » écrivez-vous. « Le Zèle » ? Où voyez-vous un zèle je vous prie ? Si cela n’était pas humoristique (mais je crains que non), je vous avoue sincèrement que je douterais de votre capacité à mener de front une vie familiale, professionnelle et celle d’un responsable d’un site tel que le vôtre.

            Au lieu de mettre tous les œufs (ou presque) dans le même panier, je vous invite à écouter le doc ci-joint sur le rôle d’un abbé ou d’un prieur d’une Communauté saine concernant la gouvernance. Cela peut se décliner sur divers modèles, dont des sites tels que le vôtre.

            Ne restez pas sur une mauvaise expérience. Faites preuve d’objectivité et entourez vous de personnes spirituelles averties, à moins que vous ne souhaitiez prendre des distances avec l’enseignement deux fois millénaire de l’église Catholique.

            Isabelle

            http://www.ktotv.com/video/00093321/l-abb-et-ses-frres

      • Commentaires sur ce site : mise au point 31 janvier 2018 20:51, par Ana Azanza

        Bonsoir je suis tout à fait d’accord avec le point 2 de votre PS, Xavier, d’ailleurs c’est ce que je pensais écrire, mon expérience en communauté deviante est la même que celle de Xavier. quand on dit les choses clairement et nettement, quand on donne les noms de personnes qui sont aux alentours d’une organisation sectaire champione comme est OD, il y a des problèmes qui commencent. J’ai vécu une situation semblable sur le site opuslibros.org Tant qu’on parle de nos petites affaires et nos petites souffrances et nos petites vies de brebis opusien, ça va, on a le droit. Mais quand on commence à signaler du doigt les personnes réelles en chair et en os, célebres, belles et superbes qui gravitent autour de cette organisation, alors surgit le defenseur on ne sait vraiment pas très bien de qui. Car ce qui est vraiment interessant c’est de parler de mouvements sectaires aujourd’hui, pas de trucs privés d’il y a 30 ans. Cela sert à mettre en garde le public. Evidemment OD agit très bien quand on ne se méfie pas du tout qu’ils sont derrière certaines activités. Et Françoise a bp risqué et bp travaillé pour dépister ces affreux qui sont dingues du pouvoir, capables de tout en n’importe quoi afin d’avoit tout le monde sous leur houlette.

        Xavier, vous faites très bien la moderation et si qqn ne veut pas lire certaines choses cette personne doit passer outre. Bien à vous tous et félicitations de ce travail bénévole qui sert à ouvrir les yeux de tant de personnes. Allez ! on continue, c’est un beau travail le vôtre.

        Ana Azanza