Pédophilie : face à l’inertie du pape, une union internationale de victimes

Lundi 15 janvier 2018

A l’occasion du voyage du souverain pontife au Chili et au Pérou cette semaine, les associations de plusieurs pays se réunissent ce lundi à Santiago. Objectif : créer, en juin, une ONG mondiale.

C’est une première. Et sûrement très lourde de conséquences pour l’Eglise catholique. Une trentaine d’associations et de personnalités emblématiques, fers de lance de la lutte contre la pédophilie dans les milieux catholiques (à l’instar du Britannique Peter Saunders), se retrouvent pour une journée de réflexions ce lundi à Santiago. Pour elles, c’est une manière de souhaiter la « non-bienvenue » au pape François, en voyage au Chili et au Pérou jusqu’à dimanche, et de mettre sur les rails - et c’est un changement capital - un réseau international. « Nous voulons montrer que nous sommes nombreux à défendre le droit des enfants, a expliqué le Chilien José Andrés Murillo, l’un des initiateurs de la rencontre. C ’est aussi une manière de montrer notre colère face au manque de réactions du pape. » François Devaux, fondateur de la Parole libérée, une association très en pointe dans les affaires de pédophilie en France, participe à la rencontre.

Suite de l’article ici

Voir en ligne : http://www.liberation.fr/planete/20…

Vos réactions

  • Françoise 16 janvier 2018 13:11

    C’est une nouvelle magnifique. Je suis très contente car ça faisait un moment que j’espérais une telle création, qui elle seule, sera de taille à pouvoir contraindre le Vatican à agir et permettra aussi de le sanctionner auprès des instances internationales pénales et juridiques. Et je suis ravie que la Parole Libérée s’y investisse. C’est une très bonne nouvelle.

    Ca aura mis du temps, mais on y arrive. Ce qui prouve que la société des croyants a suffisamment évolué dans son rapport au fait religieux et à la religion pour oser contester, dénoncer et refuser ce qui relève du crime, des abus dans ce cadre-là. J’ai une pensée émue pour toutes les victimes de tas de clercs pédophiles de par le monde, victimes de tas de gourous de congrégations dérivantes, qui vont pouvoir enfin taper du poing sur la table. Je pense à Jeff Anderson, à Patrick J Wall, Thomas Doyle qui luttent depuis tant d’années auprès des victimes, et je pense aussi à tant et tant d’anonymes qui n’ont pu jusqu’à présent obtenir justice, réparation pour toutes les horreurs qu’ils et elles ont subi…Avec l’association internationale, ce sera plus facile de lutter, de s’épauler, de coordonner et collecter les informations sur tel ou tel clerc pédophile et aussi plus réconfortant.

    C’est aussi un formidable espoir et hommage à tous ces enfants dont la vie a été fracassée par l’institution via des congrégations religieuses, des clercs, et qui sont morts sans obtenir réparation. Pire, dont les institutions religieuses mais aussi gouvernementales parfois, ont caché les décès, ont nié ou transformé les abus, les tortures en soit disant œuvres de charité, œuvres éducatives. Je souhaite le meilleur à l’association pour enfin aider à restaurer la dignité, l’intégrité des personnes victimes, mais aussi restituer les faits tels qu’ils se sont passés, dévoiler les stratégies religieuses à rebours de toute considération des victimes, à rebours des valeurs évangéliques. C’est important pour l’édification de tous. Et pour protéger les générations futures.

    Merci mon Dieu pour ces belles inspirations. Merci à celles et ceux qui réalisent cette entreprise.