Mercredi 7 novembre 2018

Pétition : des anciens de différentes communautés s’adressent au Pape

Un collectif d’anciens membres provenant de différentes communautés nouvelles s’adressent au Pape pour lui faire part de leurs souffrances. Notre amie italienne, Renata Patti, a lancé une pétition sur Change.org pour que vous puissiez apporter votre soutien à cette lettre.

Pour signer la pétition, suivez ce lien

31 août 2018

LETTRE OUVERTE

Cher Pape François,

Forts de votre exemple et de l’encouragement de la lettre que Vous nous avez écrit « LETTRE AU PEUPLE DE DIEU »[1] « Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui » (1 Cor 12,26)…

Nous aussi,

  • Ex-membres de la Prélature de l’« Opus Dei », du Mouvement des Focolari/Œuvre de Marie, des Légionnaires du Christ, et tous ceux qui se reconnaissent victimes d’emprise sectaire au sein de l’Église[2],
  • Nos parents,
  • Nos amis/es et connaissance
  • Ainsi que toutes personnes qui ont étudiés de près certaines structures ecclésiales et leurs dérives de type sectaire ou veulent aider des proches tombés dans leurs filets.

Nous écrivons cette lettre ouverte afin de témoigner que l’appartenance à ces structures et l’obéissance à la doctrine de leurs Fondateurs/Fondatrice ont contribué à ruiner nos vies en nous faisant subir « au nom de Dieu » des abus de pouvoir, abus de conscience, abus sexuels, abus financiers etc…

D’où notre conclusion que dans ces structures dites « Mouvements religieux ou ecclésiaux et Nouvelles Communautés » des personnes ont beaucoup souffert et souffrent encore à cause des dérives sectaires. Nous détenons des témoignages et des récits des souffrances vécues de ce que nous affirmons.

Certains préfèrent garder, par prudence, l’anonymat, et nous comprenons : en effet, nous connaissons trop bien la très grande influence de certains membres hauts placés de ces Mouvements et Nouvelles Communautés, dans tous les domaines : sociaux, politiques, religieux.

Enfin, cette lettre a 5 objectifs :

  1. Libérer notre parole emprisonnée de trop longues années sous le joug de l’omerta spécifique à chacun de ces Mouvements et Communautés qui sont en fait des églises parallèles à l’Église Catholique, mais qui ont la même « maladie du cléricalisme » comme style de fonctionnement et elle est bien clairement affirmé par leurs actions ;
  2. Mettre en garde les actuels adeptes et les autres personnes pouvant être sollicitées par leurs membres actifs contre les dangers physiques, psychiques et spirituels qui peuvent être résumés (sans pouvoir être exhaustifs) dans cet ouvrage à plusieurs mains qui voudrait susciter une approche critique envers ces structures « De l’emprise à la liberté – Dérives sectaires au sein de l’Église - Témoignages et réflexions. » éd. MOLS[3].
  3. Alerter aussi les théologiens intéressés par cette analyse, qui n’est pas la seule à conclure dans ce sens et qui est publiée depuis bien longtemps sur l’Internet dans le Site PNCDS72 (Pastorale Nouvelles Croyances et Dérives Sectaires 72) [4],
  4. Provoquer un vrai discernement dans l’esprit des évêques en route vers le synode des jeunes ; à comprendre mieux le statut des Cardinaux, Évêques et Prêtres « amis » des mouvements.
  5. Appeler toute l’Eglise à renforcer sa prudence et ses dispositifs de vigilance, tant pour le présent et le futur, que pour prendre en compte les souffrances du passé.

En témoignage de foi,

Véronique Duborgel, ex-membro Opus Dei (France) ; Xavier LEGER, ex-Legionario di Cristo (France) ; J. Paul LENNON, ex-Legionario de Cristo (U.S.A.) ; Renata PATTI, ex-membro Focolari (Italia) ; Emanuela PROVERA, ex-membro Opus Dei (Italia) ; Monique van Heynsbergen, ex-membro Focolari (Nederland)

Jolanda TONOLLI, mère d’un ex-membro Focolari (Italia) ;

Sylvie van Hellemont, amie d’un ex-membro Focolari (Belgium) ;

Frère Ignace BERTEN O.P., théologien (Belgique) ; Maître Pascal HUBERT, Avocat du Barreau de Bruxelles (Belgique) ; Père Pierre VIGNON, Juge ecclésiastique (France) ;

[1] http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/letters/2018/documents/papa-francesco_20180820_lettera-popolo-didio.html [2] https://editions.flammarion.com/Catalogue/hors-collection/documents-temoignages-et-essais-d-actualite/moi-ancien-legionnaire-du-christ ; http://www.chiarelettere.it/libro/reverse/dentro-lopus-dei.php - http://www.albin-michel.fr/ouvrages/dans-lenfer-de-lopus-dei-9782226180568 - https://www.qlibri.it/saggistica/religione-e-spiritualit%C3%A0/in-fuga-dall’opus-dei/ https://www.goodreads.com/book/show/8695060-le-armate-del-papa-focolarini-neocatecumenali-comunione-e-liberazione ; http://pncds72.free.fr/319_focolari.php - http://pncds72.free.fr/319_2_focolari_patti.php [3] http://www.editions-mols.eu/publication.php?id_pub=173 http://www.lenversdudecor.org/De-l-emprise-a-la-liberte-Conference-du-pere-Pierre-Vignon.html [4] http://pncds72.free.fr/319_focolari/319_42_7_hennaux_fr.pdf

Voir en ligne : https://www.change.org/p/papa-franc…

Vos réactions

  • Véronique Lauliac 12 novembre 2018 20:17

    J’ai vécu 14 ans dans la communauté des « Moniales de Bethléem, de St Bruno et de l’Assomption de la Vierge ». Au bout de 7 ans, j’ai manifesté mon désir de quitter la communauté car j’avais des doutes sur ma vocation. Les responsables de la communauté n’ont rien fait pour m’aider à discerner quel était mon chemin. J’avais demandé à pouvoir consulter un père jésuite, cela m’a été refusé. Après ma sortie, j’ai perdu la foi. Ce que vivait cette communauté était un puissant et violent contre témoignage qui m’a éloignée de l’église.