Un livre noir dénonce les abus dans la congrégation des frères de Saint-Jean

Mercredi 15 juillet 2020

L’association d’aide aux victimes de dérives sectaires dans l’Église publie mercredi 15 juillet un rapport exhaustif et actualisé des abus vécus dans la Congrégation des frères de Saint-Jean. Cette étude met en évidence le manque d’accompagnement des victimes.

Christophe Henning, le 14/07/2020

La congrégation des frères de Saint-Jean avait déjà fait l’objet de la publication en 2016 d’un « livre noir » numérique publié par l’association d’Aide aux victimes des dérives de mouvement religieux en Europe et à leurs familles (AVREF). Depuis, les « petits gris » et les différentes branches qui en sont issues ont traversé de profondes turbulences. Il fallait actualiser l’ouvrage, dont une nouvelle édition est mise en ligne ce mercredi 15 juillet (1).

La lumière est faite aujourd’hui sur les abus spirituels et sexuels du fondateur Marie-Dominique Philippe, et les diverses enquêtes ont montré combien l’emprise et les agressions sexuelles ont pu devenir un véritable système. « Il ne s’agit pas simplement de situations occasionnelles, c’est toute la communauté qui est vérolée », confie Aymeri Suarez-Pazos, président de l’AVREF.

C’était à propos de la communauté Saint-Jean qu’avait été créée l’AVREF, en 1998, par des parents inquiets des souffrances psychologiques infligées à leurs enfants. Depuis, le contexte d’emprise exercée sur les jeunes recrues, hommes et femmes, et les débordements qui s’ensuivirent ont été dénoncés par plusieurs victimes et démontrés par différents procès et enquêtes.

Suite de l’article sur le site de lacroix.fr