COMMUNIQUE DE PRESSE DU VATICAN (1er mai 2010)

Samedi 1er mai 2010 — Dernier ajout dimanche 24 novembre 2019

1. Le 30 avril et le 1er mai, le Cardinal Secrétaire d’Etat a présidé une réunion au Vatican avec les cinq évêques chargés de la Visite Apostolique dans la Congrégation des Légionnaires du Christ (Mgr. Ricardo Blázquez Pérez, Archevêque de Valladolid ; Mgr. Joseph Charles Chaput OFM Cap., archevêque de Denver ; Mgr. Ricardo Ezzati Andrello SDB, Archevêque de Concepción ; Mgr. Giuseppe Versaldi, évêque d’Alessandria ; Mgr. Ricardo Watty Urquidi, M. Sp. S., évêque de Tepic). A cette réunion ont également participé les préfets de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique, ainsi que le Substitut pour les Affaires Générales de la Secrétairerie d’Etat.

L’une des sessions s’est déroulée en la présence du Saint Père, auquel les Visiteurs ont présenté un résumé de leurs rapports, envoyés précédemment.

Au cours de la Visite, plus de 1000 légionnaires ont été rencontrés personnellement, et plusieurs centaines de témoignages écrits ont été examinés. Les Visiteurs se sont rendus dans pratiquement toutes les maisons religieuses et dans la plupart des œuvres d’apostolat dirigées par la Congrégation. Ils ont écouté, oralement ou par écrit, l’avis de nombreux évêques diocésains des pays dans lesquels la Congrégation travaille. Les Visiteurs ont également rencontré de nombreux membres du Mouvement Regnum Christi, bien que ce dernier ne soit pas l’objet de la Visite, en particulier des hommes et des femmes consacrés. Ils ont reçu aussi une importante correspondance de la part de laïcs engagés et de familles adhérents au Mouvement.

Les cinq Visiteurs ont témoigné de l’accueil sincère qui leur a été réservé et de l’esprit actif de coopération de la Congrégation et de ses membres. Bien qu’ayant travaillé séparément, ils sont arrivés à une évaluation amplement convergente et à un jugement partagé. Ils ont affirmé avoir rencontré un grand nombre de religieux exemplaires, honnêtes, pleins de talents, dont beaucoup de jeunes qui recherchent le Christ avec un zèle authentique et qui offrent toute leur vie pour la diffusion du Royaume de Dieu.

2. La visite apostolique a permis de révéler que la conduite du Père Marcial Maciel Degollado a provoqué de graves conséquences sur la vie et la structure de la Légion, conséquences qui nécessitent un chemin de profonde révision.

Les comportements très graves et immoraux du Père Maciel, confirmés par des témoignages irréfutables, se présentent parfois comme de vrais délits et démontrent une vie sans scrupule ni authentique sentiment religieux. La plus grande partie des Légionnaires étaient maintenus dans l’ignorance de cette vie, en particulier grâce au système de relations construit par le père Maciel, qui avait su habilement se créer des alibis, gagner la confiance, la confidentialité et le silence de ses proches et renforcer son propre rôle de fondateur charismatique.

En jetant un lamentable discrédit et en écartant toutes les personnes qui doutaient de son bon comportement, et en suivant l’idée fausse qu’il ne fallait pas nuire au bien que la Légion était en train d’accomplir, on a créé autour de lui un mécanisme de défense qui l’a rendu inattaquable, rendant par conséquent très difficile de connaître sa vraie vie.

3. Le zèle sincère de la plus grande partie des Légionnaires, qui est également apparu lors des visites dans les maisons de la Congrégation et dans un grand nombre de leurs œuvres - généralement très appréciées - a conduit de nombreuses personnes dans le passé à penser que les accusations, qui étaient devenues petit à petit plus insistantes et présentes ici et là, ne pouvaient être que des calomnies.

C’est pourquoi la découverte de la vérité sur le fondateur a provoqué, dans les membres de la Légion, surprise, consternation et une profonde douleur, comme ont pu le noter clairement les visiteurs.

4. Parmi les résultats de la Visite Apostolique sont apparus avec clarté, entre autres choses :

a) La nécessité de redéfinir le charisme de la Congrégation des Légionnaires du Christ, en préservant son véritable noyau, celui de la « militia Christi », qui caractérise l’action apostolique et missionnaire de l’Eglise et qui ne s’identifie pas avec une logique de l’efficacité à n’importe quel prix ;

b) La nécessité de réviser l’exercice de l’autorité, qui doit être jointe à la vérité, pour respecter la conscience et se développer à la lumière de l’Evangile comme un authentique service ecclésial ;

c) La nécessité de préserver l’enthousiasme de la foi des jeunes, le zèle missionnaire, le dynamisme apostolique, au moyen d’un formation adéquate. En effet : la déception à propos du fondateur pourrait mettre en question la vocation et ce noyau du charisme qui appartient aux Légionnaires du Christ et qui leur est propre.

5. Le Saint Père désire assurer à tous les Légionnaires et les membres du Mouvement Regnum Christi, qu’ils ne seront pas abandonnés : l’Eglise a la volonté ferme de les accompagner et de les aider dans le chemin de purification qui les attend. Cela comportera également une rencontre sincère avec tous ceux qui, à l’intérieur et à l’extérieur de la Légion, ont été victimes des abus sexuels et du système de pouvoir mis en place par le fondateur : c’est à ces derniers que s’adressent en ce moment les pensées et la prière du Saint Père, ainsi que sa gratitude pour tous ceux d’entre eux qui, pris dans de grandes difficultés, ont eu le courage et la persévérance d’exiger la vérité.

6. Le Saint Père, en remerciant les Visiteurs pour la tâche délicate qu’ils ont accompli avec compétence, générosité et profonde sensibilité pastorale, s’est réservé d’indiquer prochainement les modalités de cet accompagnement, à commencer par la nomination d’un Délégué et d’une Commission d’étude sur les Constitutions.

Aux membres consacrés du Mouvement Regnum Christi, qui l’ont demandé avec insistance, le Saint Père enverra un Visiteur.

7. Enfin, le Pape renouvelle à tous les Légionnaires du Christ, à leur famille, aux laïcs engagés dans le mouvement Regnum Christi, son encouragement, en ce moment difficile pour la Congrégation et pour chacun d’entre eux. Il les exhorte à ne pas perdre de vue que leur vocation, découlant de l’appel du Christ et animée par l’idéal de témoigner au monde de son amour, est un véritable don de Dieu, une richesse pour l’Eglise, le fondement indestructible pour construire son avenir personnel et celui de la Légion.